Croisières et Voyages
Evacuation : Le MSC Divina déploie ses toboggans

Actualité

Evacuation : Le MSC Divina déploie ses toboggans

Croisières et Voyages

Un siècle après le naufrage du Titanic, si les canots de sauvetage sont encore d'actualité sur les paquebots, les navires modernes, dont les moyens de sécurité ont, bien entendu, été considérablement améliorés depuis la disparition du célèbre liner de la White Star , adoptent des moyens complémentaires. Ainsi, le MSC Divina, en achèvement aux chantiers STX France de Saint-Nazaire et réalisant en cette fin de semaine ses essais en mer, a testé il y a quelques semaines son Marine Evacuation System (MES). Ce dispositif met en oeuvre des structures gonflables éjectées en cas d'urgence depuis le pont des embarcations et reliées à celui-ci au moyen de deux toboggans de type « chaussettes ». Disponible sur chaque bord du navire, le MES, qui se déploie en 90 secondes, est composé de quatre « canots » gonflables pouvant accueillir jusqu'à 1514 passagers. L'avantage de ce système est qu'il permet de se dispenser de la manoeuvre de mise à l'eau des embarcations de sauvetage, qui dans certains cas peut-être difficile, voire impossible (au-delà de 20 degrés de gîte selon les normes internationales).

Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
Entrainement sur le Divina avec le MES (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Le MES permet également d'accroître le rythme de l'évacuation, avec un « débit » d'un passager toutes les 6 secondes. Ce dispositif peut servir de relais à la surface de l'eau pour le transfert des naufragés sur des bateaux de secours ou les embarcations de sauvetage du bord. Mais il est aussi conçu pour permettre aux passagers d'attendre à bord l'arrivée des secours, même si la mer est mauvaise. Pour mettre en oeuvre ces moyens, l'équipage des paquebots est formé et certifié, tout en suivant un entrainement hebdomadaire afin de maintenir les réflexes et le savoir-faire en cas de situation d'urgence. On notera que le MSC Divina, qui sera livré le 19 mai et baptisé 7 jours plus tard à Marseille, est le troisième navire de MSC Croisières à disposer du MES, après ses deux aînés, les MSC Fantasia et MSC Splendida, mis en service en décembre 2008 et juillet 2009. Ce système, qui est apparu il y a une dizaine d'années dans les compagnies américaines, pourrait se généraliser, notamment après l'accident du Costa Concordia, en janvier dernier.
Long de 333 mètres et affichant une jauge de 139.400 tonneaux, le MSC Divina dispose de 1739 cabines, soit une capacité en base double de 3478 passagers, auxquels s'ajouteront 1378 membres d'équipage.

Paquebot de la classe Fantasia (© : MSC CROISIERES)
Paquebot de la classe Fantasia (© : MSC CROISIERES)

MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots