Défense
Evolution et avenir de la marine : Entretien avec l'amiral Jacques Mazars

Interview

Evolution et avenir de la marine : Entretien avec l'amiral Jacques Mazars

Défense

Presque 40 ans après sa sortie de l'Ecole navale, le vice-amiral Jacques Mazars vient de partir en retraite. Figure incontournable de la Marine nationale, l'officier a dirigé le groupe aéronaval français avant d'être le premier commandant de la High Readyness Force (HRF), composante maritime de la force de réaction rapide de l'OTAN. Fin connaisseur de l'US Navy et du monde anglo-saxon, l'amiral Mazars a également commandé la Task Force 150, en océan Indien, puis fut désigné, en 2006, senior officer à l'Etat-major américain de Tampa (US Cent Com). A l'automne de cette même année, le VA Mazars avait été rappelé Rue Royale pour remplacer l'amiral Sirdey à la tête des Opérations (ALOPS). Le contre-amiral Xavier Magne lui a succédé à ce poste début juillet.

A l'occasion de son départ, l'amiral Mazars a accepté de nous recevoir. Cet entretien fut l'occasion d'évoquer l'importance du renouvellement de la flotte, la parenthèse aéronavale consécutive au premier grand carénage du porte-avions Charles de Gaulle et, bien évidemment, l'«interarmisation » et le développement des opérations multinationales. Nous sommes également revenus sur les équipages qui, eux-aussi, ont évolué ces dernières décennies.
Ce changement « social » a accompagné la mutation des moyens et des missions de la marine. Des années 70 à nos jours, la flotte, au coeur de l'outil de Défense de la France, ne cesse de s'adapter aux bouleversements stratégiques.
_______________________________________________

Interview réalisée à Paris par Vincent Groizeleau - © Mer et Marine - Juillet 2007

Interviews