Marine Marchande
Ex-SeaFrance : deux responsables syndicaux en garde-à-vue

Actualité

Ex-SeaFrance : deux responsables syndicaux en garde-à-vue

Marine Marchande

Deux responsables syndicaux de l’ex-compagnie SeaFrance, Didier Capelle (ancien secrétaire du comité d’entreprise) et Eric Vercoutre (ancien secrétaire du syndicat maritime Nord, ex-CFDT avant sa radiation par la fédération nationale en 2011) ont, selon les informations de nos confrères de Nord Littoral, été placés en garde-à-vue à la gendarmerie du Portel. Selon  le journal, ils pourraient être mis en examen pour «  abus de confiance, complicité et recel d’abus de confiance ».

Toujours dans les colonnes de Nord Littoral, on apprend  que les gendarmes ont interrogés les deux hommes – par ailleurs à l’origine de la création de la SCOP MyFerryLink – sur  les comptes du comité d’entreprise de SeaFrance. Ils sont interrogés dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par les juges d’instructions lillois en charge du dossier de la défunte compagnie. Trois informations judiciaires sont actuellement ouvertes par le parquet de Lille au sujet de cette ex-filiale de la SNCF : une, qui est le cadre des garde-à-vue de Didier Capelle et Eric Vercourtre, concerne les comptes du comité d’entreprise de 2009 à 2011. Une autre, précédemment ouverte, porte sur des soupçons de vols commis en bande organisée à bord des navires : 13 anciens salariés de l’armement ont déjà été mis en examen dans le cadre de cette procédure. Une troisième enquête a été ouverte pour escroquerie à l’ENIM.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)