Défense
Exercice de contre-terrorisme maritime en Manche

Actualité

Exercice de contre-terrorisme maritime en Manche

Défense

Depuis dimanche et jusqu'à la fin de la semaine, un exercice majeur de gestion d'une crise maritime se déroule en Manche. Cet entrainement concerne la lutte contre le terrorisme en mer, avec notamment une opération de reprise de vive force d'un navire détourné. De très nombreux moyens ont été mobilisés pour l'occasion, dont le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre, de la Marine nationale. En tout, près de 1500 personnes sont sur le pont, le dispositif exact restant confidentiel pour des questions évidentes de sécurité. L'exercice permettra notamment de valider les procédures du dispositif ORSEC maritime, au niveau de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, ainsi que celles de l'échelon central, à Paris, où serait activé en cas de détournement le plan Pirate Mer.
Tous les deux ans, un exercice de contre-terrorisme maritime est organisé sur une façade française, les manoeuvres étant baptisées Armor en Bretagne et Manche, ou Estérel en Méditerranée. Cette fois, les manoeuvres s'inscrivent aussi dans le cadre de la montée en puissance du dispositif de sécurité que la France mettra en oeuvre cet été, à l'occasion des Jeux Olympiques de Londres. Aux côtés des Britanniques, les moyens français veilleront notamment à la sécurité du trafic transmanche. La France apportera également un soutien militaire directement à Londres pendant les JO.
On notera que d'autres exercices sont prévus en mer d'ici l'été, des manoeuvres étant ainsi prévues fin mai, probablement dans le secteur du Pas-de-Calais.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française