Marine Marchande

Actualité

Exercice de protection du trafic maritime dans le golfe Persique

Marine Marchande

Une attaque terroriste contre un tanker visant à perturber le trafic commercial dans la région du Golfe. C’est la menace, considérée comme sérieuse, contre laquelle de nombreux pays dont les économies dépendent de la sécurité des liaisons maritimes dans cette région tentent de se prémunir. Dans cette perspective, les marines américaine et britannique ont conduit, du 7 au 11 décembre, un exercice annuel de protection des navires marchands transitant dans la région du Golfe. Cette fois, Lucky Mariner s’est plus particulièrement concentré sur la menace d’une attaque terroriste contre le trafic commercial. Les attentats contre le destroyer américain USS Cole (2000), le pétrolier français Limburg (2002) ou, plus récemment, celle contre le tanker japonais M. Star (2010), ont démontré que les terroristes pouvaient également frapper les bateaux, dans les ports ou directement en mer, au moyen notamment d’embarcations rapides chargées d’explosifs. Lucky Mariner avait notamment pour but de développer la coopération entre les armateurs et les marines, en conduisant par exemple différentes manœuvres d’escorte de tankers et de réponse à une attaque simulée.

Pour mémoire, environ 500 navires, dont les 3/5ème sont des pétroliers ou méthaniers, transitent chaque semaine par le détroit d’Ormuz, qui relie le golfe Persique et l’océan Indien. Et les attaques terroristes ne sont pas la seule menace pesant sur ce point de passage stratégique. Les risques de minage du détroit sont également une problématique constante dans cette région, où les forces navales internationales déploient régulièrement des bâtiments de guerre des mines. Au printemps dernier, Lucky Mariner était, d’ailleurs, axé sur cette menace.

 

US Navy / USCG Royal Navy Divers marine marchande