Construction Navale
Fabrice Lepotier : « Avec Efinor, les Chantiers Allais repartent sur des bases solides »

Rencontres

Fabrice Lepotier : « Avec Efinor, les Chantiers Allais repartent sur des bases solides »

Construction Navale

C’est l’une des surprises du salon Euronaval, qui ouvrira ses portes lundi au parc des expositions du Bourget. Repris il y a quelques semaines par le groupe normand Efinor, les Chantiers Allais se lancent sur le marché des bateaux gris. Le constructeur cherbourgeois dévoile, dans cette optique, toute une gamme d’intercepteurs et de patrouilleurs en aluminium allant de 15 à 35 mètres.

Créée en 1984 à Dieppe par François Allais, l’entreprise, qui a déménagé fin 2005 sur la zone nord de la base navale de Cherbourg (emprise libérée suite au changement de statut des anciens arsenaux, devenus DCNS), avait comme spécialité historique les crew boats. Les fameux Surfer, navires rapides de transport de personnel, destinés à l’offshore, ont été livrés en grande quantité à Bourbon, client principal d’Allais. Mais la crise de l’industrie pétrolière et gazière a entrainé un net ralentissement de l’activité, et donc un effondrement des commandes. Après avoir réalisé quelques 30

Chantiers Allais | Toute l'actualité des chantiers navals