Divers
Fausse alerte à la pollution au large de Penmarc'h

Actualité

Fausse alerte à la pollution au large de Penmarc'h

Divers

Vendredi, à 5 kilomètres au sud-ouest de la pointe de Penmarc'h (Finistère), le navire à passager Le Palais a signalé au CROSS Corsen une pollution par hydrocarbures. L'information a été relayée au CROSSA Etel qui a demandé une observation par moyen aérien. L'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale de la base de Lanvéoc a décollé à 10h30 et a, dans un premier temps, confirmé cette pollution d'origine inconnue. Les constatations aériennes laissaient penser que la pollution, s'étendant sur une zone longue de 150 mètres et large de 1 mètre, était composée de plaques de pétrole lourd immergées à 50 centimètres. Les conditions météorologiques n'avaient toutefois pas permis de réaliser un prélèvement. Le Dauphin, renvoyé sur zone en début d'après-midi pour relocaliser les plaques, est parvenu, à la faveur d'une accalmie, à recueillir un échantillon. Ce dernier a finalement permis de constater que ces plaques n'étaient pas constituées d'hydrocarbures. Il s'agissait en fait de bancs composés d'éléments organiques (algues, méduses...).