Vie Portuaire
Fermeture probable du CICT à Cagliari

Actualité

Fermeture probable du CICT à Cagliari

Vie Portuaire

En février dernier, la direction du terminal à conteneurs du port sarde de Cagliari -le CICT pour Cagliari International Container Terminal – annonçait connaître une période de crise suite à l’exercice de 2018, année où le trafic n’avait atteint que 218.000 Evp, soit une baisse de 50% par rapport à l’année précédente. Depuis cette date, le trafic a encore chuté de 42% au cours des deux premiers mois de 2019. Géré par le groupe Contship Italia – Eurogate depuis 2003 comme ceux de Gioia Tauro – également en baisse de trafic – puis La Spezia ou Tanger-Med qui eux ont progressé, le CICT vient de perdre les escales de Hapag Lloyd, son dernier client. L’armateur allemand faisait escale au CICT pour quatre services en partage avec Zim, CMA CGM…, les « Med-North America » MCA, MCX, MPS et le Levante Express Intra-Med.

Et ce 19 juin, les responsables du CICT ont envoyé les lettres de licenciement aux 210 employés. Douche froide pour les salariés de ce terminal qui a démarré ses activités à la fin des années quatre-vingt en nourrissant de grandes ambitions dans une région où les grandes entreprises ne sont pas nombreuses. Les syndicats ont réagi rapidement en organisant un sit-in devant le conseil régional, non seulement pour les employés du CICT, mais également pour les collègues licenciés par d'autres entreprises en crise. « Nous demandons que la situation soit gérée au même niveau que les grandes entreprises industrielles telles que l'ancienne Alcoa, car des centaines d'emplois sont en jeu et ont des répercussions économiques énormes. Nous ne voulons pas d’aides sociales, mais un réel projet de développement pour le port de Cagliari », a déclaré William Zonca, secrétaire régional du syndicat UIL Transporti.

Malgré sa situation particulièrement intéressante puisque Cagliari est au maximum à 400 milles des grands ports de l’Europe du sud, le terminal a connu des débuts timides. Ce port est pourtant équipé de 7 portiques post-panamax et dispose de 1520 mètres de quai à une profondeur de 16 mètres ainsi que de 400.000 m2 de zone de stockage. A son inauguration, le pari était d’atteindre 1,3 million d’Evp.

A l’extrême sud de la Sardaigne, ce port situé à environ cent milles de l’axe Canal de Suez – Détroit de Gibraltar possède pourtant un atout majeur puisqu’il peut travailler 365 jours par an grâce à son emplacement et des conditions météorologiques favorables. Malheureusement, le terminal à conteneurs de Porto Canale comme il est appelé dans la région risque fort, s’il ne capte pas de nouveaux services ou s’il n’est pas repris par un nouvel exploitant ambitieux et patient, d’être mis en sommeil pour un long moment. Porto Canale continuera toutefois d’accueillir sur la partie sud de petits cargos de marchandises diverses, ou d’autres venus charger du sel de la production locale. Sur l’autre rive, celle du quai à conteneurs, seuls une ligne feeder et des Ro-Ros continueront de fréquenter le CICT.       

Texte et photos : Marc OTTINI  

Le CICT dispose de 1520 mètres de quai. Les navires pouvaient entrer dans Porto Canale avec un tirant d’eau de 16 mètres.

Le CICT dispose de 1520 mètres de quai. Les navires pouvaient entrer dans Porto Canale avec un tirant d’eau de 16 mètres.

Il ne faut qu’une heure et demie pour les navires depuis la prise du Pilote jusqu’à la mise à quai. Le chenal est pratiquement tout droit.

Il ne faut qu’une heure et demie pour les navires depuis la prise du Pilote jusqu’à la mise à quai. Le chenal est pratiquement tout droit.