Science et Environnement
Feu vert des députés pour un parc marin en mer d'Iroise

Actualité

Feu vert des députés pour un parc marin en mer d'Iroise

Science et Environnement

Le projet de loi sur les parcs nationaux a été adopté à l'Assemblée nationale, jeudi dernier. Les députés ont donné leur accord pour la création de quatre parcs naturels dans la région de Marseille, en Guyane, en Guadeloupe et en mer d'Iroise. Ce projet, né dans les années 1990, suscite de nombreuses oppositions, à commencer par celui d'une partie de la population finistérienne, qui rejette l'instauration d'un cadre contraignant sur quelques 300.000 hectares, de Ouessant à Molène, en passant par l'île de Sein. En tout, une trentaine de communes bretonnes sont concernées. A la différence d'un parc terrestre, le parc marin pose le problème de s'étaler sur une zone de forte activité économique. Plaisanciers, plongeurs et riverains craignent que sa création n'entraîne des restrictions d'activités. Le projet de loi associe donc les collectivités locales à sa gestion, afin de donner aux décisions un caractère collégial et d'empêcher l'action redoutée de la bureaucratie parisienne. Le parc national, devenu parc marin, a par ailleurs reçu le soutien quasi-providentiel des quatre comités locaux des pêches. Ces derniers espèrent, grâce à ce nouveau label, une meilleure protection du littoral contre les pollutions. Un argument battu en brèche par certains élus locaux qui rappellent qu'en 1984, l'UNESCO avait fait du secteur une « réserve de biosphère » et que, depuis 22 ans, les pollutions n'ont pas vraiment cessé en mer d'Iroise.

A voir un site avec de très belles photos de la région: www.mab2002.free.fr/photographie