Divers
FIAC 2005 : le renouveau

Actualité

FIAC 2005 : le renouveau

La 32ème Foire internationale d'Art Contemporain (FIAC) ouvre ses portes du 6 au 10 octobre 2005 et présente en deux espaces (jeunes galeries/galeries établies) un panorama de l'art contemporain qui tient la route par rapport aux foires concurrentes.
Divers

Pour prendre du recul sur un domaine, l'art est souvent recommandé. C'est ainsi que certains artistes exposés par les galeries présentés à la FIAC ont choisi d'utiliser la mer et la marine pour s'exprimer et nous parler de mondialisation ou d'onirisme. Quelques exemples que vous retrouverez dans le diaporama.
Des cocottes en papier dollars posées sur une plaque de verre, semblant comme flotter sur l'eau, par Adel Abdessemed à la galerie Kamel Mennour. Une maquette de sous-marin recouverte de strass enfermée dans une valise transparente par Alexandre Ponomarev à la galerie Rabouan Moussion. Véronique Ellena, à la galerie Alain Gutharc photographie une vague de tempête près de Sète avec un temps de pause très long qui font se superposer la vague horizontale, tranquille, et cette même vague, tempétueuse, en semi-transparence suite au long temps d'exposition. Sur le sable, l'artiste Orla Barry (galerie Nadja Vilenne) prend en photo des mots écrits avec des pierres trouvées sur la plage. Nicolas Moulin à la galerie Chez Valentin, photographie de grands blocs de bétons surgis de terre sur la côte. Enfin à la galerie japonaise Hiromi Yoshi, Nao Tsuda enregistre le son de la mer à Cannes et prend une photo de cet enregistrement : on voit alors en premier plan la perche du preneur de son, semblant écouter religieusement la mer, grande étendue d'eau au deuxième plan. Une FIAC à ne pas rater, jusqu'au 9 octobre, à la porte de Versailles, Paris.