Construction Navale
Fincantieri : 70 millions d'euros pour moderniser Sestri Ponente

Actualité

Fincantieri : 70 millions d'euros pour moderniser Sestri Ponente

Construction Navale

Le ministre italien de l'Economie a indiqué que le gouvernement devrait donner son feu vert pour un financement de 50 millions d'euros visant à moderniser et étendre le chantier Fincantieri de Sestri Ponente. L'objectif de ce projet est de réorganiser et mettre à niveau l'outil industriel du site, tout en augmentant ses capacités, notamment en gagnant de l'espace sur la mer. L'autorité portuaire de Gênes doit, pour sa part, ajouter 20 millions d'euros, ce qui porterait à 70 millions d'euros au moins l'enveloppe consacrée au plan de modernisation de Sestri Ponente.
Menacé de fermeture il y a quelques mois, alors que la direction de Fincantieri cherchait à rationaliser son outil de production, trop important, en cessant l'activité sur plusieurs sites, Sestri Ponente a été sauvé, comme Castellamare di Stabia, près de Naples, grâce à une très forte mobilisation des salariés et acteurs locaux. A force de manifestations, parfois musclées, les opposants à la fermeture ont obtenu que le gouvernement fasse pression sur le groupe naval public pour abandonner son plan. Et, au passage, ils ont obtenu la promesse d'investissements pour moderniser les sites.
Alors que la problématique de la surcapacité des chantiers navals européens demeure posée, l'Italie choisit donc de ne pas rationaliser mais de développer ses structures. Un choix qui répond à une logique bien plus politique qu'économique, Fincantieri ne parvenant pas à engranger suffisamment de nouvelles commandes pour maintenir l'activité dans ses 8 chantiers. La situation est d'ailleurs très tendue à Sestri Ponente, où le dernier navire en construction, le paquebot Riviera d'Oceania Cruises, doit être livré en mars prochain.

Fincantieri