Construction Navale
Fincantieri dément avoir signé avec Viking River Cruises

Actualité

Fincantieri dément avoir signé avec Viking River Cruises

Construction Navale

Après l'annonce hier de l'abandon par Viking River Cruises de sa commande de deux paquebots aux chantiers STX France de Saint-Nazaire, le groupe naval italien dément avoir signé un nouveau contrat avec l'armateur américano-norvégien. « Ce sont juste des rumeurs. Nous nions catégoriquement cette information », a expliqué à nos confrères du Figaro un porte-parole de Fincantieri. Le groupe public nie donc avoir signé un nouveau contrat avec Viking. Il ne parle en revanche pas des négociations qu'il a eues, ou a encore, avec l'armateur. Une petite subtilité qui pourrait avoir son importance. A Saint-Nazaire, STX France affirme en tous cas que son ex-client est allé voir ailleurs : « Nous venons d'apprendre de la société Viking River Cruises son choix de poursuivre les discussions pour son projet de construction de deux paquebots avec un de nos concurrents », a déclaré hier l'entreprise. Officiellement, Fincantieri n'est pas nommé, mais c'est bien de lui dont on parle en coulisses, en évoquant une proposition commerciale et un montage financier plus intéressants qu'en France. Si aucune nouvelle commande n'est donc pour l'heure signée dans le cadre du projet Odin, il conviendra donc de voir si tel sera le cas prochainement. En dehors de Fincantieri, on sait également que Viking River Cruises a été approché par l'Allemand Meyer Werft, l'autre grand concurrent des chantiers de Saint-Nazaire.
Pour mémoire, le projet Odin, tel que signé en décembre dernier avec STX France, portait sur deux navires de 230 mètres, 41.000 tonneaux et 444 cabines, livrables en 2014 et 2015 (avec une option pour une troisième unité).

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien