Disp POPIN non abonne!
Construction Navale
Fincantieri entre au capital de T. Mariotti et récupère les futurs Seabourn

Actualité

Fincantieri entre au capital de T. Mariotti et récupère les futurs Seabourn

Construction Navale
Croisières et Voyages

Le constructeur italien Fincantieri et Genova Industrie Navali (GIN),  holding regroupant depuis 2008 les chantiers génois San Giorgio del Porto et T. Mariotti, ont annoncé en fin de semaine dernière avoir conclu un accord de coopération. Ce dernier couvre des activités de constructions neuves, entretien et refontes de navires. A cette occasion, Fincantieri va prendre une participation minoritaire dans le capital de T. Mariotti. « La participation de Fincantieri permettra à GIN d’accroître sa solidité financière, atout de plus en plus important pour faire face à des projets complexes et pour surmonter les défis du marché, en particulier dans le domaine de la construction de navires de croisière de luxe de petite et moyenne taille », explique Fincantieri.

Ce rapprochement intervient quelques semaines après la fin de l’alliance conclue l’été dernier entre T. Mariotti et le groupe néerlandais Damen dans les navires de croisière.  Ils devaient réaliser ensemble deux nouvelles unités d’expédition de luxe de 170 mètres, 23.000 GT et 132 suites pour la compagnie américaine Seabourn Cruises, filiale de l’armateur américain Carnival Corporation.

Alors que Damen va poursuivre seul dans la croisière avec une récente commande pour un nouvel opérateur, les futurs bateaux de Seabourn devraient finalement être conçus et réalisés en coopération par T. Mariotti et Fincantieri. Le premier avait pour mémoire construit trois unités pour ce client, les Seabourn Odyssey, Seabourn Sojourn et Seabourn Quest (198 mètres, 32.000 GT et 225 cabines), livrés entre 2009 et 2011 ; alors que le second a produit les deux navires les plus récents de l’armateur, les Seabourn Encore et Seabourn Ovation (210 mètres, 40.350 GT, 300 suites), entrés en service en 2016 et 2018.

 

Fincantieri T. Mariotti