Construction Navale
Fincantieri à la barre des chantiers américains Manitowoc Marine

Actualité

Fincantieri à la barre des chantiers américains Manitowoc Marine

Construction Navale

Le groupe italien, leader mondial de la construction de paquebots et acteur européen important dans le naval militaire, a réalisé cet été l'acquisition de Manitowoc Marine Group (MMG). La société compte 1600 employés et deux chantiers : Marinette Marine Corporation (Marinette, WI), Bay Shipbuilding Company (Sturgeon Bay, WI), ainsi qu'un site de réparation navale à Cleveland. Marinette Marine a notamment réalisé le Freedom, prototype du Littoral Combat Ship proposé par un consortium emmené par Lockheed Martin. Opposé au design du team de General Dynamics, le Freedom a réalisé ses premiers essais en mer il y a quelques semaines. Dans les prochains mois, le Pentagone fera son choix entre les deux modèles, 55 unités devant être construites (dont 32 avant d'ici 2014). En reprenant MMG, avec l'accord de Lockheed Martin, Fincantieri pourrait donc voir son activité dans le secteur militaire considérablement augmenter dans les prochaines années.
Pour l'heure, le groupe public italien, qui doit être privatisé l'an prochain, affiche un chiffre d'affaire de 2.7 milliards d'euros en 2007. Son carnet de commandes, culminant à 12 milliards d'euros, comprend 49 navires, dont une grosse vingtaine dans le secteur des paquebots et des ferries. Sur le segment des navires militaires, Fincantieri a livré 39 unités depuis 1990 et doit achever 17 autres bâtiments dans les prochaines années. Les sites italiens de Riva Trigoso et Muggiano réalisent aussi bien des porte-aéronefs (Garibaldi, Cavour) que des frégates (Horizon, FREMM) et des sous-marins (type 212 actuellement).

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien