Défense

Actualité

Fincantieri livre un patrouilleur furtif et une corvette aux EAU

La corvette Abu Dhabi, ainsi que le patrouilleur lance-missiles Ghantut (dont nous vous proposons les premières images à la mer), ont été livrés hier aux Emirats Arabes Unis. Construits par les chantiers Fincantieri de Muggiano, ces unités vont permettre de renforcer significativement les moyens de la marine émiratie. Version améliorée des patrouilleurs italiens du type Commandante Cigala Fulgosi, la corvette Abu Dhabi mesure 88.4 mètres de long pour 12.2 mètres de large et présente un déplacement de 1650 tonnes en charge. Capable d’atteindre la vitesse de 25 nœuds et présentant une autonomie de 3000 milles à 14 noeuds, ce bâtiment, armé par 70 marins, peut mettre en œuvre quatre missiles antinavire Exocet MM40 Block3. Il dispose en outre d’une tourelle de 76mm et deux canons télé-opérés de 30mm Marlin, fournis par OTO-Melara, ainsi que de tubes lance-torpilles de 324mm (compatible pour des torpilles de type MU90). L’Abu Dhabi peut, par ailleurs, embarquer un hélicoptère (plateforme et hangar télescopique). En dehors de son armement conséquent, la nouvelle corvette émiratie se distingue des Fulgosi par des équipements électroniques plus puissants, avec notamment un radar tridimensionnel Kronos 3D sous radôme et un sonar de coque. Selon certaines informations, le bâtiment serait également en mesure de déployer un sonar remorqué. Un emplacement est aussi prévu pour l’installation éventuelle d’un système surface-air de type VL Mica.

 

 

La corvette Abu Dhabi (© FINCANTIERI)

 

La corvette Abu Dhabi (© FINCANTIERI)

 

La corvette Abu Dhabi (© FINCANTIERI)

 

La corvette Abu Dhabi (© FINCANTIERI)

 

 

Le Ghantut est, quant à lui, le premier d’une série de deux patrouilleurs furtifs du type Falaj 2 adoptant un nouveau design développé spécialement par Fincantieri pour le compte des EAU. Long de 55.7 mètres pour une largeur de 8.8 mètres, ce bâtiment de 650 tonnes en charge est relativement lent, puisque sa vitesse maximale est limitée à 20 nœuds. Les Emiratis ont, en fait, surtout souhaité que cette plateforme soit discrète. Elle arbore donc des lignes furtives, très peu d’ouvertures et une tourelle carénée. Armé par un équipage de 29 hommes, le Ghantut dispose d’un canon de 76mm, quatre missiles Exocet MM40 Block3 sur lanceurs amovibles, ainsi qu’un système VL Mica avec six cellules de lancement vertical. Les équipements électroniques comprennent, notamment, un radar Kronos 3D. Le sistership du Ghantut, qui sera finalement nommé Salahlah (au lieu de Qarnen) et a été mis à flot en juin dernier et sera livré dans quelques mois.

 

 

Le patrouilleur Ghantut (© FINCANTIERI)

 

Le patrouilleur Ghantut (© FINCANTIERI)

 

Le patrouilleur Ghantut (© FINCANTIERI)

Fincantieri