Construction Navale
Fincantieri met à flot le Carnival Vista et le Viking Sea

Actualité

Fincantieri met à flot le Carnival Vista et le Viking Sea

Construction Navale
Croisières et Voyages

Double mise à flot de paquebots hier dans les chantiers italiens du groupe Fincantieri : le Carnival Vista à Monfalcone et le Viking Sea à Ancône. Premier d’une série de deux navires, livrables en mai 2016 et au printemps 2018, le Carnival Vista, dont la mise sur cale est intervenue en octobre dernier et la pose du dernier élément de la cheminée lundi dernier, mesure 321 mètres de long et affiche une jauge de 133.500 GT. Capable d’accueillir 3936 passagers (1967 cabines) et avec l’équipage plus de 6400 personnes, ce paquebot est une évolution des trois unités de la classe Dream, livrées par Fincantieri à la compagnie américaine Carnival Cruise Line (CCL) entre 2009 et 2012.

 

Pose du dernier bloc de cheminée lundi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Pose du dernier bloc de cheminée lundi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© : CCL)

(© : CCL)

 

Version améliorée et agrandie des Dream

Plus grands que ses aînés (306 mètres, 130.000 GT,  3690 passagers), le Carnival Vista, s’il reprend dans l’ensemble les lignes des Dream, proposera de nombreuses nouveautés. Ses espaces intérieurs et extérieurs ont, en effet, été en grande partie réaménagé (voir notre article détaillé sur le Carnival Vista). Sur le plan technique, on notera qu’une « duck tail » a été intégrée à la poupe alors que le paquebot est équipé de deux moteurs Azipod, ce qui est une nouveauté chez CCL. La forme de construction de Monfalcone étant désormais libre, le chantier italien, qui a découpé la première tôle du MSC Seaside (livrable en novembre 2017) lundi, va pouvoir procéder début juillet à la mise sur cale du nouveau paquebot de Princess Cruises (livrable à l’été 2017) dont les premiers blocs sont en cours d’achèvement sur l’aire de pré-montage bordant la forme.

 

Le Carnival Vista est équipé de pods (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Carnival Vista est équipé de pods (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'air de pré-montage bordant la forme de construction (© : MER ET MARINE - VG)

L'air de pré-montage bordant la forme de construction (© : MER ET MARINE - VG)

 

Le second paquebot de Viking à l’eau

La seconde mise à l’eau intervenue hier chez Fincantieri est celle du Viking Sea, second des trois navires de luxe commandés par Viking Cruises. Alors que la tête de série, le Viking Star, a été livrée le 30 mars par le chantier de Marghera, son premier sistership a été réalisé par un autre site du constructeur italien, à Ancône. Longs de 222.7 mètres pour une largeur de 28.6 mètres et une jauge de 47.800 GT, ces paquebots comptent 465 cabines (voir notre reportage sur le Viking Star). La livraison du Viking Sea est prévue au printemps 2016.

 

Le Viking Sea à Ancône (© : VIKING CRUISES)

Le Viking Sea à Ancône (© : VIKING CRUISES)

Le Viking Sea à Ancône (© : FINCANTIERI)

Le Viking Sea à Ancône (© : FINCANTIERI)

 

La livraison du Viking Sky renvoyée à 2017

Quant au troisième navire de la série, le Viking Sky, sa construction est finalement retardée. Initialement prévue dès l’été 2016, c'est-à-dire dans la foulée de celle du Viking Sea, elle est désormais annoncée début 2017. Ce report découle d’un accord entre l’armateur et Fincantieri, qui doit reconfigurer son plan de charge pour faire face à l’afflux de commandes enregistrées ces derniers mois. Ainsi, le Viking Sea et le Viking Sky, qui devaient être produits en parallèle dans deux chantiers, Ancône et Marghera, qui travaille notamment, en ce moment, sur le Konigsdam, en achèvement à flot pour une livraison en avril 2016. Finalement, les deux navires sortiront d’Ancône.

 

Le Viking Star (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Viking Star (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Pour mémoire, le carnet de commandes de Fincantieri compte actuellement 12 paquebots en commandes fermes, auxquels s’ajoutent différentes options et lettres d’intention, dont une unité pour MSC Cruises, trois pour Virgin Cruises et surtout cinq géants pour le groupe Carnival Corporation. 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien