Construction Navale
Fincantieri reste bénéficiaire malgré la crise

Actualité

Fincantieri reste bénéficiaire malgré la crise

Construction Navale

Le groupe public italien est parvenu, malgré la crise et des difficultés sur le plan de charge de ses chantiers en Italie, à demeurer bénéficiaire en 2011. Fincantieri a, ainsi, dégagé un EBITDA de 138 millions d'euros et un revenu net de 10 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires de 2.382 milliards d'euros. En 2011, le constructeur a engrangé pour 1.863 milliard d'euros de nouveaux contrats (contre 1.912 milliard en 2010), ce qui porte son carnet de commandes à 8.361 milliards d'euros.
L'année a été marquée par la notification de deux gros paquebots pour P&O Cruises (141.000 tonneaux, 3600 passagers - 2015) et Costa Crociere (132.500 tonneaux, 3700 passagers - 2014), deux filiales du groupe Carnival, ainsi qu'un navire de 10.700 tonneaux et 264 passagers livrable en 2013 à la Compagnie du Ponant.
Fincantieri confirme, par ailleurs, la vente d'un bâtiment de projection à la marine algérienne, alors que sa filiale américaine, FMG, a enregistré en 2011 la commande d'un nouveau Littoral Combat Ship (LCS) par l'US Navy et celle de 21 vedettes pour l'US Coast Guard. Les chantiers américains du groupe vont aussi réaliser deux navires de services à l'offshore commandés par la compagnie Tidewater. L'activité outre-Atlantique a clairement, en termes de revenus, compensé la baisse d'activité des chantiers italiens, dont certains, comme Sestri-Ponente (Gênes), Castellamare di Stabia (Naples) et Ancône sont en difficulté.
On notera qu'en matière de réparation et de refontes, l'activité a généré 62 millions d'euros l'an dernier, alors que les ventes d'équipements ont rapporté 136 millions d'euros.

Fincantieri