Construction Navale
Fincantieri se lance dans la propulsion hydrogène

Actualité

Fincantieri se lance dans la propulsion hydrogène

Construction Navale

Son nom est ZEUS pour Zero Emission Ultimate Ship. Sa quille a été posée la semaine dernière dans le chantier Fincantieri de Castellamare di Stabia. Et il s'agit de la première incursion du groupe naval italien dans la propulsion hydrogène. D'une longueur de 25 mètres pour 170 tonnes, il est présenté comme un laboratoire flottant qui permettra d'expérimenter le comportement d'une pile à hydrogène de 130 kW dans l'environnement marin. Il devrait être achevé en 2021.

Le navire recevra une propulsion hybride constituée par deux moteurs diesels et deux moteurs électriques. Il disposera également d'une pile à combustible alimentée par une réserve de 50 kg d'hydogène contenue dans huit cylindres à hydrure métallique et de batteries.

 

(© FINCANTIERI)

(© FINCANTIERI)

 

Le bateau pourra ainsi fonctionner selon quatre modes : avec les batteries (autonomie de 4 heures à 4 noeuds), avec la pile à hydrogène, avec les moteurs diesels pour recharger les battreies, en mode diesel simple.

Fincantieri souhaite également développer une nouvelle façon de créer de l'électricité et de la chaleur à bord des paquebots. L'utilisation de la pile à hydrogène devrait apporter du confort à la fois sonore et en matière de vibrations, une redondance pour les systèmes actuels ainsi que moins de groupes diesels. Le groupe naval voudrait également le combiner avec d'autres technologies environnementales comme les panneaux photovoltaïques, de nouveaux matériaux d'isolation ou encore des ampoules LED.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien