Construction Navale
Fincantieri va réaliser deux à trois navires pour Paul Gauguin Cruises

Actualité

Fincantieri va réaliser deux à trois navires pour Paul Gauguin Cruises

Construction Navale
Croisières et Voyages

Récemment reprise par Ponant, filiale du groupe Artemis (la holding de la famille Pinault), Paul Gauguin Cruises (PGC) devrait recevoir en 2022 deux nouveaux navires. C’est ce qu’a annoncé hier Fincantieri, qui a signé avec l'armateur un accord (MoA) en ce sens. Selon le constructeur italien, le montant de ce projet est de 300 millions d’euros pour deux bateaux, une troisième unité étant en option. Le contrat, qui demeure pour le moment sujet à l’aboutissement de négociations techniques et financières, porte sur la réalisation de bateaux dérivés des six navires d’expédition de la classe Explorer construits pour Ponant par Vard, filiale de Fincantieri. Les deux premiers, nommés Le Lapérouse et Le Champlain, ont été livrés en 2018, les deux suivants (Le Bougainville et Le Dumont d’Urville) sont entrés en flotte cette année. Les cinquième et sixième (Le Bellot et Le Jacques Cartier) les rejoindront en 2020.

Par rapport à ces unités de 131 mètres de long pour 18 mètres de large, de 10.038 GT de jauge et 92 cabines (184 passagers), les futurs bateaux de Paul Gauguin Cruises seront un peu plus gros (environ 11.000 GT) avec une capacité portée à 230 passagers. Destinés à naviguer dans le Pacifique sud, ces navires doivent se distinguer par l’appoint de batteries électriques afin de limiter le fonctionnement des générateurs diesels. Selon l’armateur, l’objectif est grâce à ce dispositif d’éviter le recours aux énergies fossiles pendant une dizaine d’heures chaque jour, au moment des escales et arrêts au mouillage.  

Ces bateaux vont s’ajouter à l’unique navire de PGC, le petit paquebot Paul Gauguin (153 mètres, 19.200 GT, 332 passagers) livré en 1997 par les chantiers de Saint-Nazaire et qui est depuis essentiellement dédié aux croisières à travers la Polynésie française. On ne sait pas si l’option pour un troisième bateau de nouvelle génération pourrait signifier le remplacement du Paul Gauguin, qui certes a été rénové mais a déjà 22 ans de service en eaux chaudes.

 

 

Fincantieri Compagnie du Ponant