Pêche
Finistère: les pêcheurs bloquent une drague pour protester contre le clapage

Actualité

Finistère: les pêcheurs bloquent une drague pour protester contre le clapage

Pêche

Une trentaine de bateaux de pêche du Pays bigouden, dans le Finistère, se sont mobilisés hier contre le clapage au large du Guilvinec des boues de dragage du port de Loctudy. Ils n'entendent pas relâcher la pression.

Dès 7 h, les pêcheurs du Guilvinec, de Loctudy, de Lesconil et de Concarneau ont entamé  leur action symbolique. Une trentaine de bateaux ont bloqué la barge Empedocle au sud est de la zone de clapage, au large du Guilvinec. "Elle est en travers, elle attend", soulignait Jean-Paul Biger, président de l'association de protection des pêcheurs du littoral vers 9 h 30. 
Les pêcheurs ont liberé la barge peu avant midi et pris la direction de la zone de clapage. Ils y ont fait des traits de chalut.

 

« On nous dit que c'est propre, nous on montre que c'est sale »

 

 


Les pêcheurs se sont ensuite dirigés en début d'après-midi vers le port du Guilvinec, où les attendaient les gendarmes.
Là, devant un public assez fourni venu assister à la vente de la pêche du jour, ils ont pu montrer le résultat de leurs passages. "On nous dit que c'est propre, nous on montre que c'est sale", a indiqué Jean-Paul Biger. Maintenant, a-t-il menacé, "s'il faut se faire violence, on se fera violence".
Même engagement du côté de Jean-Jacques Tanguy, président du comité départemental des pêches. "Cette action est partie du fond du coeur, sans être préméditée. Elle témoigne du ras-le-bol de la base. Les pêcheurs ont fait le choix de montrer la misère jusqu'au bout, au risque de perdre un peu de leur image". En tout cas, a-t-il ajouté, le comité départemental va poursuivre ses actions en justice, et retournera ce soir tirer un trait de chalut sur zone avec un huissier à bord."
 
Les pêcheurs ont par ailleurs reçu le soutien de l'association écologiste Robin des Bois, qui juge "inquiétante" la dérogation accordée aux opérations de clapage et réclame "de nouvelle modalités de traitement des déblais"

 

Voir les photos et les vidéos de cet article de la rédaction du Télégramme
 

Pêche