Construction Navale
Finistère : Un contrat de professionnalisation dans l'enseignement supérieur

Actualité

Finistère : Un contrat de professionnalisation dans l'enseignement supérieur

Construction Navale

A l'initiative de l'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie du Finistère et de l'enseignement supérieur, un projet de développement d'une action de professionnalisation expérimentale est actuellement envisagé pour la rentrée 2007. Visant les troisième année d'école d'ingénieurs et deuxième année de master, il proposerait aux étudiants de réaliser leur fin de cycle en contrat de professionnalisation sous statut de salarié avec un rythme d'alternance école/entreprise adapté. Il s'agit de poursuivre une collaboration entre cette branche d'activité et l'enseignement, initiée depuis plusieurs années au travers de partenariats avec deux Diplômes Universitaires de Technologie, deux filières d'ingénieurs et deux licences professionnelles. Ces formations sont dispensées en alternance. L'autre objectif vise à élever le niveau de compétence des salariés dans l'industrie, diversifier les modalités de recrutement et proposer aux étudiants de l'enseignement supérieur la possibilité d'acquérir une réelle expérience professionnelle en développant des passerelles école/entreprise via les contrats en alternance en dernière année. S'il voit le jour, ce contrat de professionnalisation s'adressera aux jeunes de 16 à 25 ans, qui souhaitent accéder à un CDI ou à un CDD de 6 à 12 mois. Le volume d'heures de formation (évaluation, accompagnement et enseignements généraux, professionnels et technologiques) est compris entre 15 et 25 % de la durée totale du contrat (CDD) ou de l'action de professionnalisation (CDI). Ce volume ne peut pas être inférieur à 150 heures. Plusieurs grands donneurs d'ordres présents dans le département, notamment DCNS, Thales et Alcatel Lucent, participent à cette initiative.

Formation