Construction Navale
Fiskerstrand veut lancer la propulsion à l'hydrogène des ferries

Actualité

Fiskerstrand veut lancer la propulsion à l'hydrogène des ferries

Construction Navale

Le cluster norvégien continue à vouloir trouver des solutions de propulsion à zéro émission. La législation norvégienne devrait en effet restreindre drastiquement les taux autorisés dans les ports à l'horizon 2020. Après le GNL et l'électricité, c'est désormais l'hydrogène qui pourrait être utilisé comme combustible. 

Le chantier Fiskerstrand, situé près d'Alesund, travaille ainsi, en collaboration notamment avec les chercheurs du SINTEF et les architectes de Multi Maritime, sur le projet HYBRIDships visant à développer le premier système au monde permettant à un ferry d'être propulsé à l'hydrogène. L'autorité maritime norvégienne est également impliquée dans le projet de manière à faire évoluer la règlementation pour permettre ce type de propulsion. 

Le but du projet, qui vient de recevoir un financement PILOT-E du conseil de la recherche norvégienne, de l'agence Innovation Norway et d'Enova, est de construire un ferry qui pourra être en opération en 2020. Sa propulsion sera basée sur un système hybride avec de l'hydrogène, des piles à combustible et un parc de batteries.

La première phase du projet, lancée le 9 janvier, va consister à identifier les exigences techniques et réglementaires, en l'examen et le test des piles à combustibles en environnement marin, puis dans le développement de solutions et de procédures pour les opérations impliquant de l'hydrogène. Il faudra ensuite trouver la route et le ferry qui pourront servir de pilote avant d'attaquer la seconde phase qui verra le retrofit du navire.

 

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur