Vie Portuaire
Fluvial : Réunion du comité de pilotage à Dunkerque

Actualité

Fluvial : Réunion du comité de pilotage à Dunkerque

Vie Portuaire

Alors que le trafic fluvial au départ et à destination de Dunkerque a progressé de 26% entre 2006 et 2009, Dunkerque-Port, Voies navigables de France (VNF), le Syndicat Professionnel des Entreprises de Manutention (SPEM) et l'Union Maritime et Commerciale (UMC) se sont réunis, fin avril, pour faire le point sur les actions engagées en faveur du développement du mode fluvial. Réunis au sein du comité de pilotage du Contrat de Progrès 2009-2012, les partenaires se sont penchés sur l'amélioration de la qualité de service offerte aux usagers de la voie d'eau au Grand Port Maritime de Dunkerque. En plus des avancées constatées dans le domaine de l'interconnexion des systèmes informatiques de suivi d'exploitation portuaire et fluviale, GPMD a confirmé l'installation très prochaine de 5 nouvelles bornes de distribution d'eau/électricité. Elles seront situées au Quai de Départ, au Quai Freycinet 1, au Front du Môle 4, au Quai Nord Mardyck et au Quai Sud Mardyck. La maintenance et l'exploitation de ces bornes ont fait l'objet de la signature d'une convention entre Dunkerque-Port et Voies Navigables de France (VNF).
Une grande partie de la réunion du comité de pilotage a, également, porté sur la stratégie a adopter pour promouvoir le trafic fluvial. Celui-ci devrait notamment monter en puissance dans le cadre du projet de canal Seine Nord Europe, avec par exemple des opportunités de récupération de trafic fluvial depuis et vers la Belgique (Wallonie) et l'Allemagne. « Les nombreuses études de marché engagées ont mis en lumière l'intérêt de mettre en place une stratégie de communication commune et offensive, afin de mieux faire connaître les atouts de la voie d'eau à Dunkerque auprès des différents acteurs potentiellement concernés. Ces actions conjointes doivent conforter l'hinterland fluvial de la place portuaire dunkerquoise en direction de Paris et l'Est de la France mais aussi Charleroi, Liège, Duisbourg. Plusieurs dossiers d'extension et/ou de développement d'activités génératrices de trafics fluviaux et maritimes ont été évoqués confirmant les objectifs de croissance du contrat de progrès », explique Dunkerque-Port et VNF.
Dans le même cadre, les partenaires ont pris connaissance de l'avancement de la pré-étude technique et financière portant sur le dégagement d'une hauteur libre de 7 mètres sur le réseau à grand gabarit Dunkerque-Escaut. En tout, 182 ouvrages sont concernés, dont 108 ponts routiers et 28 ponts ferroviaires. Pas moins de 140 ponts sont à reconstruire et 19 ponts à rehausser, pour un coût global estimé de 2.18 milliards d'euros (valeur 2008). « La complexité du relèvement ou de la reconstruction de certains ponts notamment ferroviaires ou autoroutiers, et plus généralement ceux situés en zone urbaine dense, a également été soulignée lors de cette pré-étude ».

Port de Dunkerque