Défense

Actualité

Focus : Autres marines de l’océan Indien

La marine pakistanaise n’a toujours pas commandé les 6 sous-marins qu’elle envisage depuis plusieurs années ; un type chinois semblant devoir être préféré à des modèles européens. Elle procède actuellement à la mise en place du système anaérobie (AIP) MESMA sur ses 2 premiers sous-marins du type Agosta 90 B et envisage de doter ces navires de missiles de croisière Babur avec tête nucléaire le cas échéant. Elle a même émis le vœu de se doter d’un sous-marin nucléaire d’attaque de construction nationale, ce qui semble pour le moins utopique.

 

 

Sous-marin du type Agosta 90B (© : DCNS)

 

 

Sa flotte de surface s’est étoffée avec la livraison des 3 premières frégates du type Zulfiqar construites en Chine en 2009 et 2010, la 4e est en cours de réalisation à Karachi et 2 autres ont été commandées en novembre 2012.  L’US Navy a, en outre, livré en 2010 une frégate du type O.H. Perry et 4 autres sont prévues. Enfin 2 nouveaux patrouilleurs lance-missiles aux formes furtives ont été mis en service (Azmat construit en Chine) ou vont l’être incessamment (Dehshat construit au Pakistan). La commande d’un navire de soutien logistique a, par ailleurs, été annoncée début 2013. Il sera réalisé à Karachi avec l’assistance du chantier turc TMK et remplacera le vieux Moawin (ex-Poolster néerlandais). Différents autres projets d’acquisition de bâtiments d’occasion ou neufs sont également à l’étude.

 

 

Frégate du type Zulfiqar (© : MARINE NATIONALE)

 

La frégate Alamgir, du type O.H. Perry (© : MARINE PAKISTANAISE)

 

Le patrouilleur Azmat (© : CHINESE MILITARY FORUM)

 

 

La marine du Bangladesh a choisi de se renforcer sensiblement avec l’aide de la Chine : elle va ainsi acquérir 2 frégates d’occasion du type Jianghu III chinoises en 2013, alors que deux corvettes du type 056 ont été commandées (la construction de la première a débuté à Wuhan en janvier 2013) ; la Chine va également lui livrer 2 patrouilleurs lance-missiles de 650 t (Durjoy et Nirmul) en 2013 et l’aide à construire 5 patrouilleurs à Khulna (le premier, le Padma, a été mis en service le 24 janvier 2013) et à mettre en place des missiles antinavires C 704 sur les 2 patrouilleurs du type Castle qu’elle a achetés à la Royal Navy en 2010 en même temps que le navire hydrographique Roebuck. L’US Coast Guard va, par ailleurs, transférer au Bangladesh le cotre Jarvis du type Hamilton, qui a été désarmé en décembre 2012 à l’âge 40 ans. Deux sous-marins du type Ming ou Song auraient, de plus, été achetés d’occasion à la marine chinoise.

 

 

Frégate chinoise du type Jianghu III (© : CHINESE MILITARY FORUM)

 

Corvette chinoise du type 056 (© : CHINESE MILITARY FORUM)

 

Patrouilleur du type Durjoy (© : MARINE DU BANGLADESH)

 

Patrouilleur du type Castle (© : H. EHLERS - COLLECTION FLOTTES DE COMBAT)

 

Un cotre américain du type Hamilton (© : USCG)

 

Sous-marin chinois du type Song (© : CHINESE MILITARY FORUM)

 

Sous-marin chinois du type Ming (© : CHINESE MILITARY FORUM)

 

 

La marine du Myanmar a adopté la même démarche en achetant en 2012 à la Chine 2 frégates du type Jianghu II à bord desquelles elle a fait embarquer des missiles antinavires plus modernes. Elle a mis en service en 2008 sa première frégate de conception et construction nationales mais dotée de missiles chinois, l’Aung Zeya, et lancé la seconde  (Kyan Sittha) le 22 octobre 2012. Elle poursuit la construction de patrouilleurs du type 551 dont il semble que la plupart doivent recevoir des missiles antinavires C 802. Enfin, un patrouilleur d’un nouveau type de 480 tonnes aux formes furtives a été mis à flot fin 2012.

 

 

Frégate chinoise du type Jianghu II (© : CHINESE MILITARY FORUM)

 

La frégate Aung Zeya (© : COLLECTION M. MAZUMDAR)

 

Patrouilleur du type 551 (© : DROITS RESERVES)

 

 

La marine indonésienne va pouvoir doubler sa force sous-marine avec la commande de 3 unités du type 209/1400 à la Corée du sud, la dernière devant être construite en Indonésie avec l’assistance coréenne. Début mars 2013, les trois frégates du type F2000 construites initialement en Grande-Bretagne pour le sultanat de Brunei ont été acquises. Le système Seawolf aurait été débarqué et pourrait être remplacé par des missiles VL Mica.  Après avoir reçu les 2 dernières des 4 corvettes du type Sigma néerlandais, l’Indonésie a commandé une version améliorée en 2012 avec une option pour 2 autres. Le nombre de ses patrouilleurs lance-missiles a également augmenté avec l’achat à Brunei de 2 navires du type Waspada et la construction locale de 3 unités du type Clurit (le dernier, Beladau, a été mis en service le 25 janvier 2013). Le Klewang, prototype d’une série de 4 patrouilleurs lance-missiles très innovants avec coque trimaran et formes furtives, devait s’y ajouter, mais malheureusement ce bâtiment a été complètement détruit par un incendie le 28 septembre 2012, un mois à peine après son lancement.

 

 

Sous-marin sud-coréen du type 209 (© : US NAVY)

 

Frégate du type F2000 (© : BAE SYSTEMS)

 

Corvette du type Sigma (© : US NAVY)

 

Nouveau modèle de Sigma commandé en 2012 par l'Indonésie (© : DAMEN)

 

Patrouilleur du type Waspada (© : DROITS RESERVES)

 

Patrouilleur du type Clurit (© : DROITS RESERVES)

 

Le Klewang avant destruction (© : MARINE INDONESIENNE)

 

 

Les missiles Harpoon des frégates du type Van Speijk, qui avaient dépassé leur date de péremption, ont été remplacés ou sont en passe de l’être par des SS-N-26 russes ou des C 802 chinois. Il faut enfin mentionner la mise en service des 2 derniers exemplaires des 5 transports de chalands de débarquement du type Tanjung Dalpele ; avec ces 5 bâtiments et les nombreux bâtiments de débarquement de chars (LST) qu’elle a achetés ou fait construire, l’Indonésie dispose d’une force amphibie non négligeable.

 

 

Frégate du type Van Speijk (© : DROITS RESERVES)

 

L'un des trois premiers TCD du type Tanjung Dalpele (© : MARINE NATIONALE)

 

L'un des deux derniers TCD du type Tanjung Dalpele (© : US NAVY)

 

 

 

Article de Bernard Prézelin, auteur de Flottes de Combat

 

 

 

Flottes de Combat, l'ouvrage de référence des forces navales (© : MARINES EDITIONS)