Défense
Focus : marines australiennes et néo-zélandaises

Actualité

Focus : marines australiennes et néo-zélandaises

Défense

Pour remplacer à terme ses 6 sous-marins de la classe Collins qui lui ont causé bien des soucis, la marine australienne consulte les constructeurs étrangers, essentiellement français, espagnol, allemand et japonais. Le type Soryu japonais semble tenter les Australiens car c’est le seul sous-marin réellement océanique existant sur le marché. Pour le moment, seuls 3 Collins peuvent être armés simultanément en raison de la défection importante ces derniers temps de personnels qualifiés, recrutés par les entreprises minières du pays en forte expansion. Cette pénurie touche maintenant également les bâtimen

Marine australienne | Actualité de la Royal Australian Navy