Divers
Fort de France : 4 au 8 janvier : La Jeanne et le Georges Leygues en pays créole

Actualité

Fort de France : 4 au 8 janvier : La Jeanne et le Georges Leygues en pays créole

Divers

Mercredi 4 janvier, le Groupe Ecole d’Application des Officiers de Marine composé du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, accompagné de sa conserve, la frégate anti sous-marine Georges Leygues est arrivé à Fort de France, en Martinique pour la 3ème escale de sa mission 2005/06. En entrant dans la baie de Fort de France, au poste de bande sur le pont d’envol, les officiers élèves ont pu apprécier un paysage de collines verdoyantes et de montagnes, le tout sous un soleil de plomb, bien loin des températures de leur escale à New York la semaine précédente. Sur le quai, une fanfare militaire était là pour les accueillir et les plonger déjà dans les rythmes de la musique antillaise. Une fois le navire accosté, les élèves et leurs cadres ont eu le privilège d’assister à deux conférences données par le préfet de la région Martinique M. Yves Dassonville et le Commandant Supérieur des Forces Armées aux Antilles, le Général de brigade Jean-Paul Monfort, qui avaient rejoint le bâtiment en hélicoptère tôt le matin. Chacun dans son domaine a présenté au Groupe École un tableau de la situation géopolitique locale et les enjeux de la présence française au sein de la région Caraïbes. Quelques heures dans l’après-midi étaient libres et ont permis aux élèves de découvrir la ville pour certains, de profiter des plages pour d’autres. Tout le monde était de retour en début de soirée pour participer au cocktail officiel donné, comme à chaque premier jour d’escale, sur le pont d’envol de la Jeanne d’Arc, aménagé pour l’occasion. Toutes les autorités locales civiles ou militaires ainsi que de très nombreux représentants de la société martiniquaise étaient conviés et ce fut l’occasion pour les élèves de partager d’intéressantes discussions et de faire visiter leur bateau.

Exercices d’infanterie

Pour la plupart, la soirée ne s’est pas prolongée tardivement en raison des obligations du lendemain matin. En effet, deux jours d’exercices d’infanterie avaient été organisés pour les élèves, par le 33ème Régiment d’Infanterie de Marine basé sur place. Cet exercice militaire et sportif avait pour but de favoriser la cohésion au sein de la promotion et de placer les élèves en situation de commandement de leur groupe respectif ainsi que de renforcer les liens entre ces futurs officiers de Marine et ceux de l’Armée de Terre. Le branle-bas, c’est à dire le réveil, avait lieu à 4h15, un peu rude pour tout le monde. Embarquement dans les camions du 33ème Régiment d’Infanterie de Marine et direction le camp pour un accueil autour d’un rapide petit déjeuner et une présentation de l’organisation pour les 2 journées à venir. Les officiers élèves, auxquels il faut ajouter les deux brigades de protection (chargées de la sécurité à bord) de la Jeanne d’Arc et celle du Georges Leygues, ont été divisés en trois groupes, répartis sur trois sites de l’île. Le site de Colson était plus particulièrement orienté sur les ateliers de montagne : la mise en place d’une tyrolienne au-dessus d’une rivière et son franchissement, un atelier brancardage simulant la prise en charge et l’évacuation en urgence d’une victime au sein d’une section de soldats sur le terrain au moyen d’un brancard de fortune, un stand de tir au fusil FAMAS et un parcours en forêt avec tir "paint-ball" sur des cibles simulant des ennemis embusqués.

Après le déjeuner composé des traditionnelles rations de combat, nos apprentis fantassins ont réembarqué dans les camions pour rallier les ateliers de parcours nautiques sur le site du François à l’est de l’île. L’instruction a été effectuée par les légionnaires du 2éme REI qui les ont emmené rapidement vers le parcours Mangrove: des obstacles disséminés entre les branches et les racines des palétuviers au milieu d’une eau boueuse et fétide. C’est là que les groupes ont commencé à tester leur esprit de cohésion : tous s’entraident pour franchir les cordes, poutres, filets, plans inclinés glissants... Un parcours éprouvant dans ce milieu naturel inconnu et hostile mais qui laissera des souvenirs impérissables à chacun. Le lendemain, lever à 6h00 pour le parcours nautique (différents obstacles cette fois-ci en mer) et l’atelier d’embarcation zodiac (où il s’agit de monter une embarcation et d’effectuer un parcours à la rame). Dernier site enfin à Desaix pour les ateliers de parcours du combattant à terre, plus familiers des élèves. Différents obstacles nécessitent efforts et organisation pour les franchir, certains ont occasionné quelques chutes, mais sans dommage. Ces deux jours d’exercices d’infanterie se s’ont achevés au régiment par un discours du chef de corps et une remise des prix. Tout au long des exercices les élèves n’ont pas démérité et l’esprit de groupe en est sorti sans aucun doute conforté, grâce à l’impulsion et à l’efficace encadrement des instructeurs marsouins et légionnaires de l’Armée de Terre.

A la découverte de la Martinique

Ce n’est finalement que le quatrième jour, le 7 janvier, que les élèves ont pu vraiment commencer à profiter de leur temps libre en escale et à goûter aux plaisirs de la Martinique. Une grande partie de la promotion avait choisi de participer à une excursion à la journée, organisée sous l’égide du second maître Saint-Pierre, maître d’hôtel du carré Officiers Elèves et originaire de l’île. Au programme, direction la Plage de la Tartanne sur la côte-est et activités de baignade, bronzage, sport de glisse pour les amateurs, ballons, barbecue et dégustation de punchs sur le sable chaud. Une journée de repos bien méritée, avec quelques coups de soleil en guise de souvenirs pour certains. Pour d’autres ou le lendemain, les activités étaient libres et variées : location de voiture pour une ballade sur l’île vers le Diamant, les Trois-Ilets ou Saint-Pierre au pied de la montagne Pelée, plongée sous-marine, promenades en bateau, ski nautique, achats de souvenirs, découverte de la cuisine créole….

Le dernier soir, quelques élèves se sont rendus à l’invitation du commandant de l’arrondissement maritime des Antilles Gérard Floc’h, tandis que d’autres appréciaient leur derniers repas typiquement créole. Puis, tout le monde est rentré à bord des deux bâtiments pour se préparer à l’appareillage du lendemain matin. Ce fut une escale chargée sur le plan des activités militaires en laissant toutefois à chacun le temps de s’adonner à la découverte de ce département d’Outre Mer d’une grande richesse naturelle et culturelle. La semaine prochaine verra le retour pour le Groupe Ecole d’Application des Officiers de Marine des activités d’exercices en mer en mer des Caraïbes, avant l’escale suivante à Saint-Domingue en République Dominicaine prévue le 16 janvier.

Les officiers-élèves du poste 11
_____________________________________

• Retrouvez toute l'actualité du groupe école sur le site de la Marine nationale

• Voir la fiche technique de la Jeanne d'Arc

• Voir la fiche technique du Georges Leygues


GEAOM 2005 - 2006