Croisières et Voyages
Fram : Le navire d'exploration d'Hurtigruten

Reportage

Fram : Le navire d'exploration d'Hurtigruten

Croisières et Voyages

Après une saison en Antarctique, le Fram, navire d'exploration de la compagnie norvégienne Hurtigruten, a mis, comme à chaque printemps, le cap vers l'Europe du nord. Cet été, il proposera des croisières en mer Baltique, au Groenland, vers le Spitzberg et l'Islande. Au cours de sa traversée de repositionnement, qui s'est achevée le 25 avril à Oslo, nous avons retrouvé le Fram, au Havre, le 14 avril. L'occasion de découvrir cet étonnant navire, spécialement conçu pour les croisières polaires.

Le Fram en Antarctique  (© : HURTIGRUTEN)
Le Fram en Antarctique (© : HURTIGRUTEN)

Exploitant depuis 118 ans l'Express Côtier, qui dessert quotidiennement 34 ports de Norvège, Hurtigruten a mis en service, en 2007, son premier navire exclusivement dédié aux croisières. Construit en Italie par les chantiers Fincantieri, ce bateau a été baptisé Fram, ce qui signifie « en avant » en Norvégien. Il reprend le nom du prestigieux navire sur lequel les explorateurs Fridtjof Nansen, Otto Sverdrup et Roald Amundsen sont partis à la fin du XIXème et au début du XXème siècle à la découverte du pôle nord et du pôle sud. Longs de 114 mètres pour une largeur de 20.2 mètres, le quatrième Fram affiche une jauge de 12.700 tonneaux. Sa coque, renforcée, lui permet de naviguer dans les eaux glacées (certification 1B).

salon sur le Fram  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
salon sur le Fram (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Une ambiance très décontractée pour profiter de la mer

Comptant 8 ponts, ce bateau présente de beaux espaces intérieurs, la décoration ayant été confiée à des artistes groenlandais. Les espaces publics comptent de nombreux sabords et baies vitrées, l'objectif étant que le passager reste en permanence en contact avec la mer. De grands et confortables fauteuils permettent de profiter du paysage le long des ouvertures. Un joli salon, très cosy, se déploie près de la réception. Doté de banquettes, il compte un grand téléviseur reproduisant un feu de cheminée très réaliste. Sur l'avant, au dessus de la passerelle, se déploie un vaste salon d'observation.

Le salon d'observation  (© : HURTIGRUTEN - GREGORY GERAULT)
Le salon d'observation (© : HURTIGRUTEN - GREGORY GERAULT)

Très lumineux, cet espace panoramique, conçu sous une grande verrière, est doté d'un bar et d'une piste de danse. Un orchestre peut, occasionnellement, s'y produire. Mais, généralement, il n'y a pas, comme sur les navires de croisière traditionnels, d'animation (au sens festif du terme) à bord du Fram. « Les gens sont vraiment là pour profiter de la navigation et du paysage. L'animation est, en fait, constituée par le paysage qui défile », explique-t-on chez Hurtigruten. Logiquement, il n'y a donc pas, non plus, de soirées habillées. Les passagers peuvent venir au restaurant en jean et veste polaire, le blouson toujours à portée de main afin de pouvoir sortir sur les extérieurs.

La plage avant du Fram  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
La plage avant du Fram (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Un navire ouvert sur l'extérieur

Ces ponts extérieurs sont très vastes et répartis sur toute la longueur du navire. Le pont promenade fait, d'ailleurs, le tour du bateau et la plage avant est ouverte au public. Des ouvertures dans la coque permettent, d'ailleurs, d'observer la mer à l'aplomb de la proue qui, du fait de sa faible hauteur, donne l'impression de pouvoir toucher l'eau. C'est un lieu particulièrement agréable pour observer la faune marine. Emmitouflés, les passagers peuvent, ainsi, profiter au mieux des navigations dans les eaux polaires. Alors qu'un pont d'observation se trouve tout en haut du Fram, au pont 8, sur l'arrière, un vaste espace extérieur, doté de tables et sièges, permet aussi d'apprécier le spectacle offert par la mer et la nature. Ce solarium dispose, au pied des superstructures (donc protégés du vent) de deux bains à remous extérieurs. Il est donc possible, selon les usages nordiques, de se baigner dans une eau très chaude et bouillonnante, bien que la température extérieure soit négative. Ces équipements sont, par ailleurs, complétés par un sauna. Juste derrière, abritée par des baies vitrées, est installée une salle de sport. Ce lieu n'est pas grand mais plutôt bien équipé, avec bancs de musculation et diverses machines (cardio-training, tapis de course, elliptique...)

Pont promenade du Fram  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Pont promenade du Fram (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Pont arrière du Fram  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Pont arrière du Fram (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

L'un des deux bains à remous  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
L'un des deux bains à remous (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Salle de sport  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Salle de sport (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Cap sur les pôles

Pour les excursions à terre ou les débarquements, le navire est spécialement aménagé pour la mise à l'eau rapide d'embarcations pneumatiques, dont l'accès se révèle très aisé. Grâce à ces petits bateaux, les passagers peuvent observer au plus près la faune et le paysage, tout en rejoignant des rivages du bout du monde, difficiles d'accès, où les touristes sont extrêmement rares. C'est ainsi que le Fram explore la baise de Disko, à l'ouest du Groenland, offrant à ses passagers le privilège de vivre un instant magique au milieu de paysages splendides faits de fjords et d'Icebergs, et d'aller à la rencontre des communautés Inuits, uniquement accessibles par la mer.

(© : DROITS RESERVES )
(© : DROITS RESERVES )

Il en va de même au Spitzberg, où l'on trouve notamment morses et ours polaires. Et il y a bien entendu, en hiver, les vastes et incroyables étendues de l'Antarctique, peuplées de baleines, d'éléphants de mer et de colonies de manchots. Cette découverte in situ de terres sauvages et de petits villages isolés est complétée à bord par des conférences données par des spécialistes dans deux salles spécialement conçues à cet effet.

Mini-suite sur le Fram  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Mini-suite sur le Fram (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Seulement 136 cabines

On comprend alors tout l'intérêt, pour ce genre de croisières, de voyager sur un navire à taille humaine, capable d'atteindre des lieux inaccessibles aux grosses unités. De par ses dimensions et ses capacités, le Fram plonge de plus les passagers dans une ambiance très familiale et reposante. Contrairement aux paquebots, il n'y a pas foule à bord. Le navire ne compte que 136 cabines, dont 39 suites. Les cabines standards sont simples mais bien conçues et disposent de tous les équipements classiques (TV, réfrigérateur, coffre-fort). Les amateurs de croisières ne manquant pas de remarquer que les sanitaires sont identiques à de nombreux paquebots réalisés chez Fincantieri. Certaines cabines disposent de quatre couchages, ce qui permet notamment, pour les passagers aux budgets les plus contraints, de partager l'hébergement à deux couples afin de réduire le prix de la traversée. La plupart des cabines offre une vue extérieure grâce à un hublot. A l'arrière, de belles suites sont, en plus, dotées d'un balcon.

Cabine sur le Fram  (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Cabine sur le Fram (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Côté restauration, le Fram compte une cafétéria, dont les horaires d'ouverture, assez larges, permettent de se restaurer à différentes heures, ainsi qu'un restaurant principal. Ce bel espace, organisé autour d'un buffet et entouré de baies vitrées, propose différents plats. On y trouve, bien entendu, une nourriture à consonance norvégienne, avec différents poissons (dont évidemment du saumon fumé), des salades, de la charcuterie et toute une variété de plats nordiques ou internationaux.
__________________________________________________

- Plus d'informations sur le site d'Hurtigruten

Le Fram (© : HURTIGRUTEN - THOMAS MAUCH)
Le Fram (© : HURTIGRUTEN - THOMAS MAUCH)

Hurtigruten