Energies Marines
France Energies Marine va bénéficier des investissements d'avenir

Actualité

France Energies Marine va bénéficier des investissements d'avenir

Energies Marines

Implanté à Brest, l'IEED France Energies Marines fait partie des 7 Instituts d'excellence sur les énergies décarbonnées retenus par le gouvernement dans le cadre du second appel d'offres sur les IEED, lancé suite au programme d'investissements d'avenir. Le dossier de France Energies Marines, retoqué en juin dernier lors du premier appel d'offres, a été revu et, cette fois, retenu par l'Etat. Il va, au titre des investissements d'avenir, bénéficier d'un financement de 34.3 millions d'euros, soit moins que les 43 millions d'euros initialement espérés.
Energie éolienne en mer, énergie des courants marins, énergie des vagues et énergie thermique des mers... L'IEED FEM doit se transformer en véritable centre de recherche dédié aux énergies marines. Il ambitionne de mutualiser les efforts des centres de recherche publics et des entreprises privées pour travailler sur les principaux défis, notamment technologiques, auxquels cette nouvelle filière industrielle, prometteuse d'emplois, doit faire face. France Energies Marines doit également offrir l'accès à des sites d'essais et de démonstration en mer, essentiels à la mise au point des technologies d'exploitation de ces ressources énergétiques.

Une cinquantaine d'adhérents

Cette structure regroupe déjà de nombreux acteurs répartis non seulement en Bretagne, mais aussi sur l'ensemble du territoire français. Il s'agit d'institutionnels, comme les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire, Basse-Normandie, Aquitaine ou Provence Alpes Côte d'Azur, d'industriels (DCNS, STX France, Areva, Alstom, EDF, Veolia, Technip, Nass&Wind...) et d'organismes d'enseignement supérieur et de recherche (Ifremer Brest, Université de Bretagne Ouest, ENSTA Bretagne, Ecole navale, Centrale Nantes, CETMEF...)
En tout, le budget de l'IEED France Energies Marines est estimé à plus de 130 millions d'euros sur 10 ans, soit 61 millions d'euros apportés par les membres (43%), 38 millions d'euros provenant des collectivités territoriales (27%) et un peu plus de 34 millions d'euros de soutien provenant de l'Etat via les Investissements d'avenir (30%). Au sein de l'institut, le partenariat public-privé se traduit 32 structures privées sur un total de 54 adhérents. Le site principal de l'IEED FEM est localisé à Brest, deux sites secondaires devant être implantés à Nantes et Toulon. Des structures d'essais sont également prévues à Bordeaux et La Réunion.

Energies Marines Renouvelables