Nautisme
 Franck Cammas:  « On va entrer dans le vif du sujet »

Interview

Franck Cammas: « On va entrer dans le vif du sujet »

Nautisme

Le Team France du trio Cammas-Desjoyeaux-Kersauson a annoncé sa participation à la 35ème édition de la Coupe de l'America 2017 aux Bermudes. Une participation rendue possible grâce à Groupama qui apporte 80% du budget.


Franck Cammas, on imagine que vous êtes heureux de cette participation à la Coupe de l'America ?

Oui, depuis le temps qu'on attendait... Après deux ans de recherches, on va enfin pouvoir démarrer dans le concret même si la partie sportive est déjà bien engagée. Avoir la certitude d'aller au bout, cela nous soulage, ça nous enlève une grosse épine du pied. On va entrer dans le vif du sujet.

Le passage des catamarans AC72 aux AC48 a permis de diviser les budgets par quatre : est-ce cela qui a décidé votre fidèle partenaire de vous suivre ?

Cela fait 18 ans que Groupama me soutient. Il est évident que les changements de règle ont modifié la donne pour nous. Ça nous permettait de réouvrir des portes de partenaires potentiels, dont Groupama, qui étaient fermées. Groupama apporte 80 % du budget, soit 5 millions d'euros par an. Sur trois ans, cela fait 15 millions d'euros hors communication (ndlr : il y a deux ans, Team France cherchait à boucler un budget de 70 millions d'euros). La volonté de Groupama est d'attirer d'autres partenaires, peut-être plus discrets. Le club Team France nous a déjà permis de payer la première inscription. On va réactiver ce club.

Vous avez donc bon espoir de trouver les 20 % restants du budget ?

On va réactiver les contacts que nous avons depuis deux ans. Comme nous sommes sûrs d'aller au bout, on espère que ça fera avancer les choses. Après, il reste de la place pour des partenaires à 500.000 euros par an. Plusieurs sociétés peuvent être intéressées par ce genre de partenariat.

Combien de personnes comptez-vous recruter ?

L'équipe sportive continue. Nous avions déjà engagé des choses avec Groupama Sailing Team. Maintenant, on va changer de structure : la partie design-conception du bateau va réellement démarrer. Nous sommes moins de 15 personnes actuellement dans l'équipe. Début 2017, on sera 55.

Où sera construit l'AC48 ? En Bretagne de préférence ?

La construction du bateau va démarrer le 1er janvier 2016. D'ici là, il y aura des appels d'offres. On va étudier toutes les propositions, en sachant que nous ne sommes pas un team très argenté. Donc, on veut proposer à chaque fournisseur de devenir un partenaire. On a l'emblème de la France avec des capacités techniques représentées à travers ce programme. Tout le monde a intérêt à ce que l'image de ce Team soit la meilleure possible. On devra tous faire des efforts.

Où serez-vous basés ?

Lorient est notre partenaire, c'est là qu'on sera basé. On a aussi la Marine nationale comme partenaire, en vue de navigations sur le plan d'eau de la rade de Brest.

La Coupe de l'America, vous y allez avec quel objectif en tête ?

On est là pour gagner. C'est notre habitude et c'est la seule raison pour laquelle on s'engage.


Une interview réalisée par la rédaction du Télégramme