Défense
Frégate Forbin : VRP français en tournée internationale

Actualité

Frégate Forbin : VRP français en tournée internationale

Défense

La plus puissante des frégates françaises est arrivée le 6 mars à Casablanca, première escale de sa traversée de longue durée (TLD). Une visite placée sous le signe de la coopération mais aussi des programmes à l'export. L'escale du Forbin fut, en effet, l'occasion pour les Marocains, qui ont commandé à DCNS une FREMM, de découvrir une frégate de nouvelle génération. Actuellement en construction à Lorient, la frégate multi-missions marocaine sera livrée en 2013 par l'industriel français. Le bâtiment de 6000 tonnes viendra compléter les deux frégates de surveillance (Hassan II et Mohamed V), construites par les chantiers de Saint-Nazaire. Du type Floréal, ces navires de 2600 tonnes ont été mis en service en 2002 et 2003. Nettement plus volumineuse et puissante, la FREMM permettra au Maroc de disposer, pour la première fois, d'une frégate de premier rang digne des grandes marines. Préfigurant ce type de navire, bien que dédié à la défense aérienne, le Forbin a suscité un vif intérêt à Casablanca. « Les actions de soutien à l'exportation constituent un des objectifs de la TLD du Forbin, vitrine du savoir faire français et européen dans le domaine de la construction navale militaire et de la mise au point des systèmes complexes embarqués. Différents industriels devraient ainsi rejoindre le bâtiment au cours de sa TLD afin de présenter sur un stand leurs derniers matériels », explique la Marine nationale.

Le Forbin et le Mohammed V (© MARINE NATIONALE)
Le Forbin et le Mohammed V (© MARINE NATIONALE)

Panther marocain sur le Forbin (© MARINE NATIONALE)
Panther marocain sur le Forbin (© MARINE NATIONALE)

Après son appareillage, le 11 mars, le bâtiment français a effectué des manoeuvres, au large, avec la frégate Mohammed V. « Le Forbin a effectué différents exercices avec le Mohamed V et le Panther embarqué à son bord. Une double coopération puisque l'un des deux pilotes de l'hélicoptère marocain était français: le lieutenant de vaisseau Saucourt occupe le poste d'officier de liaison à la flottille 11 F de Casablanca » précise la marine.
Puis le navire français a mis le cap sur l'Amérique latine et plus particulièrement le Brésil, qui devrait signer cette année un colossal contrat d'armement avec DCNS (sous-marins, base et chantier naval). Après une escale aux Antilles, la frégate rejoindra Norfolk, aux Etats-Unis, au moment où la France fera son retour dans le commandement intégré de l'OTAN. Dernière grande étape de cette TLD, et non des moindres : Le Canada. Il s'agit pour l'industrie française d'un important client potentiel. La marine canadienne souhaite, en effet, se doter de nouvelles frégates et de bâtiments de projection.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française