Défense
Frégates : L'Europe part dans tous les sens

Actualité

Frégates : L'Europe part dans tous les sens

Défense

Les industriels ne cessent depuis 10 ans de le répéter : L'éparpillement de l'industrie navale de défense en Europe est un véritable danger face à une concurrence internationale de plus en plus exacerbée. C'était, d'ailleurs, l'argument principal avancé pour consolider le secteur et aboutir à ce qu'on appelait au début des années 2000 un « Airbus Naval ». Toutefois, force est de constater que rien, ou presque, n'évolue dans le sens d'une intégration au sein de programmes communs, qui permettraient notamment d'importantes économies sur les coûts de développement. Cette situation, valable dans le domaine des sous-marins, est très révélatrice dans celui des frégates. Partout, le mot d'ordre est avant tout de soutenir l'économie locale et les emplois, en lançant parfois à grands frais des programmes nationaux. Le dernier exemple en date est celui de la Grande-Bretagne, qui vient de lancer les études de développement des futures frégates du Type 26.

FREMM française (© : DCNS)
FREMM française (© : DCNS)