Défense
La frégate Alsace a rejoint Toulon

Actualité

La frégate Alsace a rejoint Toulon

Défense

Accueillie par les jets d’eau des remorqueurs de la base navale de Toulon, la toute nouvelle frégate française a rejoint vendredi 2 avril son port d’attache. En provenance de Lorient, où elle a été réalisée par Naval Group et dont elle était partie une semaine plus tôt, l’Alsace doit être livrée ce mois-ci à la Marine nationale. Il s’agit de la septième et avant-dernière frégate multi-missions (FREMM) française et la première bénéficiant de capacités renforcées en matière de défense aérienne. Une second unité du même type, la Lorraine, est en achèvement à flot à Lorient en vue d’une livraison en 2022. Ces deux FREMM DA vont succéder aux frégates antiaériennes Cassard (désarmée en 2019) et Jean Bart (qui a achevé sa dernière mission en début d’année).

 

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

 

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

 

Avec l’Alsace, la base navale de Toulon accueille sa quatrième FREMM, ce qui doit normalement constituer le format final de frégates de ce type stationnées sur la façade méditerranéenne. Les trois premières FREMM au port d’attache varois sont la Provence, le Languedoc et l’Auvergne, respectivement admis au service actif en 2016, 2017 et 2018. Les trois autres unités de ce type déjà opérationnelles, les Aquitaine (2015), Bretagne (2019) et Normandie (2020), sont quant à elles basées à Brest. Elles seront rejointes normalement en 2022 par l’Auvergne, qui doit être transférée à la pointe Bretagne lorsque la Lorraine arrivera à Toulon.

Longue de 142 mètres pour une largeur de 20 mètres et un déplacement de 6000 tonnes en charge, l’Alsace, dont l’admission au service actif est prévue dans un an, pourra accueillir jusqu’à 165 personnes, dont 118 membres d’équipage (hors détachement aérien). Cette FREMM DA pourra mettre en œuvre 32 missiles surface-air Aster 15 et Aster 30, 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3c, ainsi que des torpilles légères MU90. S’y ajoute une artillerie composée d’une tourelle de 76mm, deux canons télé-opérés de 20mm et des mitrailleuses manuelles. L’Alsace embarquera également un hélicoptère Caïman Marine (NH90).

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française