Défense

Actualité

FREMM Bretagne : Première levée des couleurs et prise de commandement

Défense

La Bretagne, cinquième des huit nouvelles frégates multi-missions de la Marine nationale a connu hier sa première levée des couleurs et cérémonie de prise de commandement. Le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaitre le capitaine de vaisseau Julien Duthu (*) comme premier pacha du bâtiment. La cérémonie s’est déroulée sur la plateforme hélicoptère de la frégate, en achèvement à quai dans le site Naval Group de Lorient, où elle a été mise à l’eau en septembre 2016. A l’issue de ses essais, elle sera livrée en 2018 à la Marine nationale. La Bretagne sera basée à Brest, tout comme deux des quatre premières FREMM déjà réceptionnée par la flotte française, l’Aquitaine (2012) et la Provence (2015). Les Languedoc et Auvergne, respectivement livrées en mars 2016 et avril 2017, sont quant à elle basées à Toulon.  

 

 

Cérémonie de prise de commandement sur la Bretagne (© : Jean-Philippe Pons/Marine Nationale/Armées) 

 

Après la Bretagne, Naval Group achèvera fin 2019 la Normandie, actuellement en construction et qui ralliera également Brest. Puis ce sera au tour des Alsace et Lorraine, les deux dernières unités du programme, qui bénéficieront des capacités de défense aérienne renforcées et seront basées à Toulon.

 

La FREMM Auvergne, livrée en avril dernier (© : Jean-Philippe Pons/Marine Nationale/Armées) 

 

Longues de 142 mètres pour une largeur de 20 mètres et un déplacement de 6000 tonnes en charge, les FREMM sont notamment équipées d’un radar multifonctions Herakles, un sonar de coque, un sonar remorqué Captas 4 et un hélicoptère Caïman Marine (NH90 NFH). L’armement des six premières est constitué de 16 missiles de croisière navals (MdCN), 16 missiles surface-air Aster 15, 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, une tourelle de 76mm, deux canons télé-opérés de 20mm, de l’artillerie légère et des torpilles MU90. Les deux dernières, appelées FREMM DA, pourront mettre en œuvre des missiles Aster 30. « Les FREMM sont des bâtiments de combat polyvalents destinés à maîtriser une zone d’opérations aéro-maritime (soutien à la force océanique stratégique, escorte, protection), frapper dans la profondeur avec le missile de croisière naval, faire de la lutte antinavire, anti-sous-marine et anti-aérienne, et à venir en soutien et appui d’opérations de projection », rappelle la Marine nationale.

(*) Le capitaine de vaisseau Duthu, originaire de Toulon, débute sa carrière dans la Marine Nationale en intégrant l’École Navale en 1993. Spécialisé en lutte anti sous-marine, il est affecté dans les premières années de sa carrière d’officier sur différents bâtiments de la flotte : aviso, sous-marins, frégate anti sous-marine… En 2007, le capitaine de vaisseau Duthu participe à la mission Agapanthe, qui voit le déployement du porte-avions Charles-de-Gaulle en océan Indien afin d’appporter un soutien opérationnel aux forces de la coalition engagées en Afghanistan. Il prend par la suite le commandement de l’aviso Premier maître l’Her, qui participe alors aux missions d’escorte des navires du Programme alimentaire mondial au Kenya et en Somalie avant de prendre finalement les commandes de ce nouveau bâtiment de la force d’action navale.

 

Marine nationale Naval Group (ex-DCNS)