Défense
FREMM : La découpe de la première tôle de l'Aquitaine interviendra le 22 mars

Actualité

FREMM : La découpe de la première tôle de l'Aquitaine interviendra le 22 mars

Défense

La construction de la première frégate européenne multi-missions est prévue le 22 mars, à DCN Lorient. Très symbolique, la découpe de la première tôle de l'Aquitaine marquera le début de la réalisation du plus important programme naval européen jamais lancé. Aux 17 bâtiments prévus pour équiper la Marine nationale (8 déjà commandés), doivent s'ajouter 10 frégates pour l'Italie (2 déjà commandés). La construction de six unités pour la flotte grecque est également en bonne voie, après la signature d'un Memorandum of Understanding, en octobre dernier, entre Armaris et les chantiers Elefsis. Par ailleurs, même si ce marché semble plus difficile à conquérir, les industriels espèrent vendre des FREMM en Grande-Bretagne, afin de remplacer les quatre frégates du type 22. En 2004, le gouvernement britannique a, en effet, ajourné le projet Future Surface Combattant. Les FSC, prévues à 20 exemplaires, devaient remplacer les T 22 mais aussi les 16 frégates T 23 de la classe Duke.
En France, l'Aquitaine doit être livrée en 2012. La seconde unité de la série, la Normandie, sortira de DCN Lorient 18 mois plus tard. A partir de la troisième (Provence), le rythme de production sera d'un navire tous les sept mois. Deux tranches optionnelles portant respectivement sur quatre et cinq frégates, doivent être affermies en 2011 et 2013. La première pourrait inclure deux bateaux dérivés, conçus pour la lutte antiaérienne et destinés à remplacer les Cassard et Jean Bart. Les modalités d'embarquement des missiles Aster 30 et des systèmes associés à la lutte antiaérienne, une capacité très complexe, sont à l'étude. Le radar multifonctions Herakles pourrait notamment être « boosté », passant d'une trentaine à une quarantaine de capteurs.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense