Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

FREMM : La première tôle de la frégate Normandie découpée en octobre

Défense

C'est le 8 octobre, sur le site DCNS de Lorient, que devrait être découpée la première tôle de la Normandie, frégate européenne multi-missions (FREMM) destinée à la Marine nationale. Prévu pour entrer en service en 2014, ce bâtiment est le second d'une série de 9 navires polyvalents, dédiés à la fois à la lutte anti-sous-marine et l'action vers la terre. Longue de 142 mètres pour une largeur de 20 mètres et un déplacement de 6000 tonnes en charge, la Normandie disposera d'un armement conséquent. Elle embarquera 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, 16 missiles de croisière Scalp Naval, 16 missiles surface-air Aster 15, un canon de 76 mm et quatre turbes lance-torpilles. En tout, 19 torpilles légères MU90 pourront être mises en oeuvre, soit par les TLT, soit par l'hélicoptère embarqué NH90.
Tête de série du programme franco-italien FREMM, l'Aquitaine, mise sur cale en décembre 2007, sera lancée début 2010 pour une livraison deux ans plus tard. Ensuite, la cadence de production sera d'environ un navire tous les ans. Après l'Aquitaine suivra, en 2013, un sistership commandé par le Maroc. Puis ce sera au tour de la Normandie. Viendront ensuite les Provence, Bretagne, Auvergne, Languedoc, Alsace et Lorraine. Alors que la neuvième frégate de la série n'est pas baptisée, le programme s'enrichira de deux bâtiments dérivés. Destinés à la défense aérienne, ils succèderont, à la fin de la prochaine décennie, aux Cassard et Jean Bart. Les autres FREMM remplaceront, quant à elles, les 7 frégates du type F70 (classe Georges Leygues) et les deux frégates du type F67 (classe Tourville). Au début des années 2020, la flotte française comptera donc 11 FREMM, auxquelles il faudra ajouter les 2 Horizon et les 5 La Fayette, soit 18 frégates de premier rang.

Naval Group (ex-DCNS)