Défense
FREMM Normandie : touch and go à Brest

Actualité

FREMM Normandie : touch and go à Brest

Défense

De retour d’Europe du nord, elle devait directement rejoindre le Charles de Gaulle, qui a franchi le 7 mars le détroit de Gibraltar pour s’engager en Atlantique, l'arrivée à Brest du porte-avions français étant prévue vendredi. Mais la frégate multi-missions (FREMM) Normandie a refait une apparition surprise dans la rade brestoise lundi après-midi. Selon nos informations, le bâtiment aurait rencontré un problème de carburant de mauvaise qualité lors d’un précédent ravitaillement. Il est donc repassé par sa base bretonne pour regarnir ses soutes avant de reprendre la mer dès hier et rallier le groupe aéronaval (GAN).

Sixième des huit nouvelles FREMM de la Marine nationale, la Normandie, livrée en juillet dernier par Naval Group, a quitté Brest début décembre pour mener son déploiement de longue durée, préalable à son admission au service actif, prévue cette année. Un DLD qui a notamment conduit le bâtiment aux Etats-Unis, où il a pu s’entrainer en janvier au sein du groupe aéronaval du porte-avions USS Dwight D. Eisenhower, puis en Norvège, où la Normandie a retrouvé le mois dernier à Bergen la frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet, en mission Grand Nord, et a participé à des exercices avec la marine norvégienne et des unités étrangères. La nouvelle frégate française, qui embarque un hélicoptère Caïman Marine de la flottille 33F, a ensuite évolué vers les îles britanniques avant de faire escale à Amsterdam puis de redescendre la Manche. Son retour à Brest est prévu dans le courant de ce mois de mars.

Pour ce qui est du GAN, après sept semaines en Méditerranée, notamment au large de la Syrie dans le cadre de l’opération Chammal, il évolue donc désormais en Atlantique. Une première pour le Charles de Gaulle depuis 10 ans. Le groupe aéronaval français, qui comprend notamment la frégate de défense aérienne Chevalier Paul (qui fera également escale à Brest ce week-end) et la FREMM Bretagne, s’est également enrichi ces derniers jours de plusieurs bâtiments européens, dont les frégates Blas de Lezo (Espagne) et Leopold I (Belgique). Après l’escale bretonne, le GAN évoluera en Europe du nord, avec notamment, au programme, un exercice de l’OTAN au large de l’Ecosse. Le retour du porte-avions à sa base de Toulon est programmé en avril. 

 

 

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française