Défense
FREMM : Supprimer des frégates, un non sens économique et stratégique?

Reportage

FREMM : Supprimer des frégates, un non sens économique et stratégique?

Défense

Comme suite à l'université d'été de la Défense, qui s'est tenue la semaine dernière à Toulouse, des rumeurs circuleraient quant à l'avenir du programme des Frégates Européennes Multi-Missions. Piste réellement explorée dans le cadre des réflexions sur Livre Blanc ou "intox" des opposants à la marine et à l'industrie navale; un possible abandon des tranches conditionnelles de FREMM est évoqué ici et là. L'information est d'autant plus étonnante que ce programme, mené en coopération avec l'Italie et peut être plus tard avec la Grèce, répond en tous points aux nouveaux souhaits du ministère de la Défense. Il s'agit à la fois d'un projet européen bénéficiant d'un montage industriel efficient et d'un produit spécialement étudié pour réduire significativement les coûts de production et d'utilisation.
Destinées à remplacer les frégates anti-sous-marines et avisos, soit un total de 18 bâtiments actuellement en service (Et en omettant les 9 navires de ces catégories désarmés

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense