Défense
FREMM : Une proue de frégate remorquée entre Brest et Lorient

Actualité

FREMM : Une proue de frégate remorquée entre Brest et Lorient

Défense

La section avant de la frégate multi-missions commandée par le Maroc a quitté vendredi le site DCNS de Brest. Cette moitié de bâtiment, flottant par lui-même, a été remorqué jusqu'à Lorient, où les anneaux de la partie arrière ont été réalisés. D'une longueur de 80 mètres et pesant environ 1200 tonnes, la partie avant est arrivée dans le Morbihan après 24 heures de transit le long des côtes bretonnes. Sur le site de Lorient, la moitié de frégate va recevoir tous ses équipements et emménagements puis sera jonctionnée à la partie arrière ; la livraison du bâtiment à la marine marocaine étant prévue en 2013. En attendant, DCNS procèdera en avril à la mise à flot de l'Aquitaine, tête de série du programme FREMM, qui porte pour la France sur la construction de 11 frégates, soit 9 en version anti-sous-marine et 2 à vocation antiaérienne. L'Aquitaine doit être livrée à la Marine nationale en 2012 et la Normandie (FREMM 3 et seconde française) en 2014. Les autres navires seront mis en service au rythme d'une unité tous les 10 mois. Le bassin d'emplois de Bretagne est le principal bénéficiaire de ce programme.

Vue d'une FREMM (© : DCNS)
Vue d'une FREMM (© : DCNS)

Chaque frégate équivaut à la construction de deux Viaducs de Millau

Le projet FREMM procure 3 millions d'heures de travail chaque année et près de 50 millions sur la durée du programme qui s'étend de 2006 à 2022. Chaque frégate, longue de 142 mètres pour un déplacement de 6000 tonnes en charge, représente l'équivalent de la construction de deux viaducs de Millau. Outre la France et le Maroc, DCNS fonde, à l'export, de grands espoirs dans ce produit : « Les frégates FREMM sont les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché. Fortement armés, ils mettent en oeuvre, sous maîtrise d'oeuvre DCNS, les systèmes d'armes et équipements les plus performants, tels que le radar multifonction Héraclès, les missiles Aster et Exocet MM 40 ou encore les torpilles MU 90. Fortement automatisées, les frégates FREMM sont conduites par un équipage réduit. Polyvalentes, elles peuvent répondre à tous les types de menaces. Innovantes, elles offrent une interopérabilité et un niveau de disponibilité inégalés. Flexibles, elles sont capables de répondre aux attentes de très nombreuses marines, ainsi que le démontre le premier succès de DCNS au Maroc », affirme le groupe naval, qui a notamment présenté des versions de cette frégate à l'Arabie Saoudite et à la Grèce.

Départ de Brest de la moitié avant de la FREMM marocaine (© : DCNS)
Départ de Brest de la moitié avant de la FREMM marocaine (© : DCNS)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense