Vie Portuaire
Fret irlandais et Brexit : l'UMBR vent debout contre les souhaits de la Commission européenne

Fil info

Fret irlandais et Brexit : l'UMBR vent debout contre les souhaits de la Commission européenne

Vie Portuaire

L’UMBR (Union Maritime de Brest et de sa Région) regroupe une quarantaine d’entreprises et représente directement ou indirectement 2 000 salariés dont les métiers sont liés au domaine maritime. Les entreprises membres de l’UMBR sont des actrices économiques et sociales qui donnent à la vie maritime du nord-Finistère toute sa vitalité. 

Christian Petitfrère, président de l’UMBR, tient à déclarer : « Au sein de l’UMBR, nous réunissons les compétences et l'expérience nécessaires pour accompagner les évolutions que sont le Grenelle Maritime, le Grenelle de l'environnement, les autoroutes de la mer, la régionalisation des CCI… Nous sommes des professionnels et, à ce titre, nous avançons avec le désir de bien faire les choses et sommes soucieux d’environnement, de sécurité, celle des hommes et celle de nos outils. »

Suite à la proposition de la commission européenne de rediriger le fret maritime irlandais vers le BENELUX, une fois le BREXIT effectif, l’UMBR s’associe et apporte son soutien au large mouvement de protestation qui a vu le jour (CCI, région, gouvernement, armateurs de France, notamment).

Cette mise en avant des ports du BENELUX par l’Europe est incompréhensible et révèle de nombreuses incohérences.
Acheminer le fret de Dublin ou Cork vers les ports de Rotterdam aux Pays-Bas et d’Anvers et de Zeebrugge en Belgique, en passant devant nos côtes, n’est en rien logique.
Cette proposition réduirait la possibilité pour les ports français et donc bretons, comme Brest et Roscoff, de renforcer leur activité et développer leurs infrastructures. Ce qui n’est évidemment pas acceptable !

La situation géographique des ports bretons, la qualité de services offerts au port de commerce de Brest et de Roscoff doivent permettre aux professionnels de relever le défi d’accueillir ces trafics mais également de bénéficier des fonds européens de transport (RTE-T).

Communiqué de l'UMBR, 31/08/18

 

Port de Brest