Défense
Frontex va tester deux aérostats pour la surveillance maritime en Grèce

Actualité

Frontex va tester deux aérostats pour la surveillance maritime en Grèce

Défense

Après un premier test réussi en 2019, l’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes Frontex va poursuivre son expérimentation des aérostats dans le domaine de la surveillance maritime. Elle compte, ainsi, déployer deux ballons captifs déployés sur deux îles grecques pour une période longue de six mois, au printemps 2021. Un appel d’offres en ce sens a été lancé début septembre, le lauréat devant être connu d'ici la fin de l’année. On notera qu'exceptionnellement, ce marché est ouvert à des compétiteurs hors UE, ce qui devrait permettre notamment à des sociétés israéliennes de participer sur un secteur où le nombre d'acteurs mondiaux est très limité. Parmi eux, on compte cependant deux sociétés françaises, A-NSE et CNIM. 

Pour mémoire, un premier test avait été mené à l’été 2019 avec un seul