Défense
FTI : Thales pourrait fournir le nouveau KingKlip Mk2 en sonar d’étrave
ABONNÉS

Actualité

FTI : Thales pourrait fournir le nouveau KingKlip Mk2 en sonar d’étrave

Défense

Si les modèles export des nouvelles frégates de la famille Belharra sont présentés avec un sonar de coque situé sous la quille, la version française pourrait être équipée d'un sonar d’étrave. Malgré le design des futures frégates de taille intermédiaire (FTI), dotées d’une proue légèrement inversée, cette disposition, traditionnelle pour la Marine nationale, pourrait être techniquement conservée. Elle serait dans ce cas, comme sur les frégates des types F70, FREMM et Horizon, intégrée dans le bulbe. Cette option, considérée comme acquise par certaines sources industrielles, ne l'est cependant pas chez d'autres, qui assurent que des discussions sont toujours en cours avec la Direction Générale de l'Armement sur ce sujet. 

 

Sur cette maquette d'une version export, on voit le sonar intégré sous la coque (© : MER ET MARINE)

Sur cette maquette d'une version export, on voit le sonar intégré sous la coque (© : MER ET MARINE)

 

Réalisées par Naval Group (ex-DCNS) sur son site de Lorient, les FTI, dont la tête de série sera livrée à partir de la fin 2023, ne seront pas équipées du 4110 mis en œuvre par les FREMM mais d’une nouvelle version du KingKlip, spécialement développée par Thales pour répondre aux besoins de la marine française et qui sera utilisé en complément d'un sonar remorqué à immersion variable, une version compacte du Captas 4.

Le KingKlip Mk2 bénéficie selon son concepteur de différentes évolutions. Ce sonar, doté d’une capacité d’émission directive, voit ses performances de détection améliorées par une fréquence centrale plus basse. Celle-ci est obtenue à l'aide des transducteurs de l’antenne d’étrave 4110 de la FREMM, qui offrent un potentiel de croissance pour les opérations multistatiques avec le Captas, mais aussi les moyens déployés par l’hélicoptère embarqué (NH90 Caïman), à savoir un sonar trempé FLASH et des bouées acoustiques. La performance de détection est également améliorée grâce à la troisième génération de « traitement adaptatif » (Adaptive BeamForming - ABF), qui réduit de manière significative le bruit du navire porteur et le bruit ambiant.

 

Le KingKlip Mk2 (© : THALES)

Le KingKlip Mk2 (© : THALES)

 

Le KingKlip Mk2 voit également ses interfaces homme/machine modernisées avec selon Thales de nouvelles fonctionnalités et une interaction plus conviviale et intuitive avec l'opérateur. Enfin, il n’y aura plus, avec ce nouveau sonar, qu’une seule baie électronique pour les fonctions Emission et Réception, au lieu de deux baies pour le KingKlip Mk1, ce qui permet d’économise de la place et du poids sur le navire, tout en simplifiant l'installation et les opérations logistiques.

Le quatuor Captas 4 / KingKlip Mk2 / FLASH et bouées acoustiques, offrira aux FTI des capacités de lutte anti-sous-marine de premier ordre, un atout considéré comme indispensable sur ces nouvelles frégates par la Marine nationale, face à la prolifération des sous-marins dans le monde et à la remontée en puissance de la flotte russe. On notera que le nouveau sonar de Thales sera également intégré sur les frégates du type La Fayette qui bénéficieront d’une rénovation en attendant la mise en service des FTI.

En tout, cinq frégates de nouvelle génération doivent être réalisées par Naval Group pour la flotte française. Ces bâtiments mesureront 121 mètres de long pour 17 mètres de large et afficheront un déplacement d’environ 4300 tonnes en charge.

- Voir notre article complet sur la famille FTI/Belharra

 

Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense