Disp POPIN non abonne!
Défense
ABONNÉS

Actualité

Fusiliers-marins : La construction des VPDMP a débuté

Défense

La construction de la première des 12 vedettes protégées de défense maritime et portuaire (VPDMP) destinées aux fusiliers-marins français a débuté au chantier Ufast de Quimper. La tête de série de ce programme, notifié en début d’année par la Direction Générale de l’Armement, doit être livrée à l’été 2019 à la force des fusiliers-marins et commandos (FORFUSCO).

Ces intercepteurs blindés seront déployés dans le cadre du renforcement de la sûreté des approches maritimes des bases navales françaises et de points d’appui à l’étranger. Il s’agit, en particulier, de disposer de capacités adéquates pour neutraliser une attaque terroriste lancée depuis la mer contre des infrastructures portuaires ou des navires militaires, unités de surface comme sous-marins, à quai, au mouillage ou lors de leurs manœuvres d'entrée ou de sortie des bases.

Longues de 15 mètres et réalisées en matériau composite (CVR), ces vedettes seront dotées d’une propulsion hors-bord, avec quatre moteurs de 350 cv et une vitesse de plus de 40 noeuds à pleine charge. La carène a été spécialement développée en bassin d’essais pour apporter une excellente tenue à la mer et assurer des transitions extrêmement rapides entre les vitesses de patrouille lente et de poursuite sans effet de cabrage lors du déjaugeage.

Equipées d’un système de défense permettant des abordages de vive force, les VPDMP sont conçues pour résister aux tirs adverses, avec un blindage couvrant notamment la cabine et les parties critiques, comme les têtes des moteurs et les réserves à carburant. Ce sera aussi le cas pour les deux postes de tir, l’un à l’avant et l’autre à l’arrière, d’où les fusiliers-marins pourront mettre en œuvre des mitrailleuses lourdes de 12.7mm. La stabilité de cet intercepteur et son plan de pont faciliteront les assauts à la mer par l’arrière, par les côtés et, grâce à un marchepied, par l’étrave.

En plus de leur équipage de conduite (deux marins), les VPDM pourront embarquer un groupe d’intervention puissamment armé, composé de 8 hommes équipés pour intervenir de jour comme de nuit et même si les conditions météo sont très dégradées.

 

(© : UFAST)

(© : UFAST)

Ufast Marine nationale Euronaval 2018