Défense
Fusiliers-marins : Les intercepteurs blindés, c’est pour bientôt
ABONNÉS

Actualité

Fusiliers-marins : Les intercepteurs blindés, c’est pour bientôt

Défense

Des vedettes ultrarapides, blindées et lourdement armées… C’est ce que doivent bientôt recevoir les fusiliers-marins français dans le cadre du renforcement de leurs moyens dédiés à la protection des bases navales métropolitaines et de points d’appui à l’étranger. Il s’agit, en particulier, de disposer de capacités adéquates pour neutraliser une attaque terroriste lancée depuis la mer contre des infrastructures portuaires ou des bâtiments militaires, unités de surface comme sous-marins, à quai, au mouillage ou lors de leurs manœuvres d'entrée ou de sortie des bases.

Dans cette perspective, la Direction Générale de l’Armement a lancé en 2016 un appel à candidatures auprès des chantiers spécialisés dans les embarcations rapides. Après de longues discussions sur les contraintes techniques et opérationnelles permettant de répondre aux besoins des militaires, les

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française