Offshore
Fusion Suez - Gaz de France : Décision attendue d'ici fin septembre

Actualité

Fusion Suez - Gaz de France : Décision attendue d'ici fin septembre

Offshore

Le gouvernement a annoncé qu'une décision serait prise d'ici la fin du mois de septembre concernant la fusion des deux groupes. Hier matin, le président de Gaz de France avait renouvelé son souhait de voir aboutir rapidement le projet. Jean-François Cirelli a indiqué qu'il attendait « le dernier pas » de Suez pour boucler le dossier. Ce pas pourrait être, selon la presse économique, la vente du pôle environnement de Suez (valorisé à environ 20 milliards d'euros), ce qui permettrait aux deux groupes de présenter un poids équivalent, soit une trentaine de milliards d'euros chacun. Dans ces conditions, l'Etat, qui possède 80% de Gaz de France, verrait sa participation dans le nouveau groupe osciller entre 40 et 50%.
Outre cette relance du processus de fusion, initié en 2006, Jean-François Cirelli a présenté hier les résultats Gaz de France au premier semestre. En raison d'un hiver particulièrement doux, les chiffres ne sont pas excellents. Avec 13.78 milliards d'euros, le chiffre d'affaires est en recul de 11% par rapport aux six premiers mois de 2006. Dans le même temps, le résultat opérationnel s'est élevé à 2.3 milliards d'euros (-8.7%) et le résultat net part du groupe à 1.51 milliard d'euros (-11%). Outre l'effet « thermomètre », le premier semestre a été marqué par la faiblesse des prix du gaz sur les marchés. Malgré tout, Gaz de France, qui entend profiter pleinement de l'ouverture complète des marchés énergétiques, maintien son objectif financier pour 2007.

Développer la dynamique dans le GNL

« Au cours du premier semestre, Gaz de France a montré sa solidité et sa résistance, malgré un contexte climatique particulièrement défavorable. Cette solidité est un atout fort pour Gaz de France qui entend poursuivre et accélérer son développement dans les prochains mois sur l'ensemble de ses activités. La dynamique de développement engagée notamment dans le Gaz Naturel Liquéfié se poursuit avec le renouvellement de notre flotte de méthaniers et nos accords de livraison de GNL aux Etats-Unis », indique Jean-François Cirelli. Gaz de France attend l'ouverture du nouveau terminal méthanier de Fos-Cavaou, qui sera opérationnel à la fin de l'année pour une mise en service début 2008. L'entreprise a également remporté l'appel d'offres pour le développement, la réalisation et l'exploitation d'un nouveau site de stockage au Royaume-Uni. L'entreprise poursuit par ailleurs le renouvellement de sa flotte de navires. Après la livraison des Gaz de France EnergY, Provalys et Gaselys, le Descartes a été mis en vente et le contrar d'affrètement de l'Edouard LD prendra fin au 31 décembre.
Numéro un européen de la distribution de gaz naturel, Gaz de France emploie près de 50 000 collaborateurs et a réalisé, en 2006, un chiffre d'affaires de 28 milliards d'euros. Le Groupe dispose d'un portefeuille d'environ 14 millions de clients, dont environ 11 millions en France.

Engie (ex-GDF Suez) Suez