Marine Marchande
Futurs méthaniers de Gazocéan : Aucun calendrier pour l’instant

Actualité

Futurs méthaniers de Gazocéan : Aucun calendrier pour l’instant

Marine Marchande

Il y aura bien des nouveaux méthaniers chez Gazocéan. Des navires destinés à l’évacuation des 4 millions de tonnes de GNL du futur terminal de Cameron, en Louisiane, qui ouvrira début 2018. « Mais, pour l’instant, il n’y a aucun calendrier, ni aucune précision sur le nombre, la capacité ou l’armement de ces futurs navires », explique-t-on chez GDFSuez, actionnaire de Gazocéan. 
La CGT, dans une communication diffusée hier, s’était fait écho de discussions quant au nombre d’officiers français qui seraient employés à bord de ces futurs navires, craignant notamment que l’effectif tricolore actuellement à bord des trois méthaniers de la compagnie ne soit rabaissé. « Nous ne pouvons répondre à ces questions, qui sont très prématurées », souligne GDFSuez.
En fait, l’appel d’offres visant à répondre à ce nouveau trafic au départ de la Louisiane n’a pas, à ce jour, été lancé. Quant aux partenaires du projet, ils ne sont même pas encore officiellement présentés, bien que l’on peut présupposer la présence dans le tour de table de l'armement japonais NYK, associé habituel du groupe français. Il est donc difficile de faire des projections sur la répartition des équipages, alors même que le nombre de navires n’est pas encore défini et que les proches du dossier invitent à la prudence quant aux chiffres avancés ici et là. « Une annonce sera faite à ce sujet dans les mois qui viennent », précise-t-on chez GDFSuez.

 

Transport de Gaz naturel