Défense
Futurs porte-avions : Michèle Alliot-Marie accèpte de payer 205 millions d'euros

Actualité

Futurs porte-avions : Michèle Alliot-Marie accèpte de payer 205 millions d'euros

Défense

Le ministre français de la Défense et son homologue britannique, John Reid, ont conclu hier l’accord tant attendu sur le projet de porte-avions en coopération. Paris, qui souhaitait donner à tout prix une nouvelle impulsion à ce projet phare de l’Europe de la défense, a consenti à de gros efforts. Pour avoir accès aux études menées depuis deux ans sur les navires de la Royal Navy (CVF), la facture s’élève à 145 millions d’euros. C’est le fameux Memorandum of Understanding (MOU), dont la signature est attendue d'ici fin février, et sans lequel les ingénieurs français ne peuvent poursuivre les études d’adaptation du design britannique. Suivant l’accord conclu hier, la France paie immédiatement 45 millions d’euros, puis versera 35 M

Naval Group | Actualité industrie navale de défense