Disp POPIN non abonne!
Science et Environnement

Actualité

Galileo: Un dernier lancement par Ariane 5 prévu pour cette année

Science et Environnement

Le système de positionnement et de navigation européen Galileo doit compter dans sa configuration FOC (Full Operationnal Capability) 24 satellites en orbite d’ici 2020. Actuellement, ils sont 18 à avoir pris le chemin de l’espace. Les quatre derniers exemplaires en date ont été lancés de Kourou par une fusée Ariane 5 ES en décembre 2017. Cette année, il est de nouveau prévu le lancement de quatre engins en une seule fois. Il s’agira, normalement, de la dernière contribution du lanceur européen Ariane 5 ES pour le programme. Par la suite, la future fusée Ariane 6 devrait prendre le relais à partir de 2020.

Galileo a été lancé par l'Union européenne en 1999, après ses concurrents américain GPS, russe Glonass ou chinois Beidou. Mais cette arrivée plus tardive devrait permettre à Galileo d'intégrer les dernières avancées technologiques et d'offrir une qualité supérieure en termes de précision, qui sera de l'ordre du mètre, et -nouveauté - de datation du signal qu'il sera le seul à offrir. Avec le paiement d'un supplément (le système sera gratuit par ailleurs), il sera même possible d'avoir une précision de l'ordre de quelques centimètres. Un service que l'on imagine déjà très utile pour l'ensemble des objets connectés et des véhicules autonomes. Galileo permettra également de visualiser, n'importe où, un appel de détresse, ce qui facilitera les opérations de recherche et de sauvetage.

 

(AIRBUS)

(AIRBUS)

 

Le système est déjà opérationnel depuis la fin 2016 sans être au maximum de ses capacités. En tout, 30 satellites dont 6 de secours doivent composer la constellations Galileo. C'est l'industriel allemand OHB System, en coopération avec le britannique Surrey Satellite Technology Ltd, qui s'occupe de leur production.