Construction Navale

Focus

Gatto : Spécialiste des vedettes en polyester

Construction Navale

Le chantier Gatto de Martigues a l’esprit de famille. Les deux frères Patrick et Didier Gatto actuellement aux commandes sont de la troisième génération depuis l’ouverture du chantier. Ce dernier est à Martigues depuis 1981. En tout, l’entreprise des Bouches-du-Rhône a sorti 81 bateaux en polyester, sa marque de fabrique depuis les années 1990. « Nous étions un chantier de constructeurs en bois. Avec l’arrivée des composites, nous avons changé notre façon de construire. Aujourd’hui nous sommes spécialisés sur le polyester », indique Claudia Gatto.

Réalisations de nombreuses vedettes

Gatto profite de son emplacement dans le sud-est de la France pour être au contact de nombreuses petites compagnies maritimes qui composent la majeure partie de sa clientèle. Aujourd’hui, les deux gérants et leurs six salariés travaillent principalement pour le marché français avec des clients en Méditerranée et sur la côte Atlantique. Le chantier n’a pas de bureau d’études et s’en remet donc à des architectes extérieurs pour le design de ses bateaux, souvent selon les demandes des armateurs. Dans son grand atelier de Martigues, Gatto peut construire des unités jusqu’à 30 mètres, le record atteint étant pour l’instant de 26 mètres.

Le produit de base du chantier est la vedette. L’entreprise est habituée à réaliser des vedettes à passager, de pêche ou encore de secours. Depuis 2017, quatre sont sorties du chantier. En janvier de l’année dernière, Gatto a mis à l’eau une vedette SNSM, la SNS 216 Notre Dame de Villerase pour la station de Saint-Cyprien. Elle mesure près de 12 mètres et peut embarquer dix personnes pendant 20 heures. C’était la 9ème unité construite pour les sauveteurs en mer.

 

La SNS 216 Notre Dame de Villerase, dernière unité de la SNSM construite par CN Gatto ( © CHANTIER GATTO)

 

En mars de la même année, c’est une vedette à passager, appelée Planier, qui a été réceptionnée par le GIE Transrade à Marseille. Conçue par le cabinet Mer & Design, elle est la quatrième unité d’un même modèle. D’une longueur de 17.30 mètres, elle peut transporter 128 personnes dans le cadre des lignes opérées pour le compte de la RTM.

Par la suite, le chantier Gatto a sorti en juillet une vedette de pêche de 11 mètres pour le pêcheur corse Maxime Bianchini.

 

La vedette Planier livrée en mars 2017 au GIE Transrade ( © CHANTIER GATTO)

Le bateau de pêche Maximus II ( © CHANTIER GATTO)

 

Le marché des vedettes hybrides

Cette année, le chantier a terminé une vedette à passagers hybride pour l’armateur Rocca Croisière à Bonifacio, la e-perla Hybride, de l'architecte naval Eric Jean. La vedette navigue à 20 noeuds en période de transit et est propulsée par 2 moteurs Volvo de 500 cv. Dans les zones protégées, elle passe en mode tout électrique et navigue alors à 8 noeuds. Elle mesure 15 mètres pour 4.50 mètres. Elle pourra transporter 92 passagers. En Méditerranée, c’est un mode de propulsion qui a le vent en poupe. Le chantier naval Gatto et son sous-traitant pour la partie électrique, Mayday Électronique, profitent de cette tendance aux bateaux présentant un faible impact environnemental. Rocca Croisières opère déjà des vedettes venant du même chantier naval, comme l’Ultima Perla et l’Ultima Passione qui ont elles été dessinnées par Mer et Design.

Une nouvelle gare maritime pour le Frioul

Par ailleurs, le chantier naval est mobilisé sur le projet de la future gare maritime du Frioul. Il s’agit d’un ponton, long de 26 mètres pour 13 de large, aménagé en billetterie qui doit rejoindre le Vieux Port de Marseille. La construction est en cours et le ponton flottant a été envoyé à Saint-Mandrier chez Transmetal Industrie pour la seconde phase des travaux. Les deux industriels s’étaient déjà unis dans un groupement similaire pour la fabrication d’une station maritime pour le réseau Mistral de la ville de Toulon, livrée en 2013 et amarrée quai Cronstadt.

Pour la suite, Chantier naval Gatto est en course pour la signature de plusieurs contrats qui devraient être annoncés plus tard dans l’année.

 

Le ponton flottant pour la station maritime de Toulon en 2012 ( © CHANTIER GATTO)

C'est une structure similaire qui a été retenue pour la gare maritime du Frioul. Ici le flotteur de la station toulonaise ( © CHANTIER GATTO)

La station une fois finie à Toulon avec un ponton supplémentaire au premier plan, réalisé lui aussi par CN Gatto ( © MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Chantiers Navals 2018