Défense
Gendarmerie maritime : Une vedette supplémentaire pour la protection des ports

Actualité

Gendarmerie maritime : Une vedette supplémentaire pour la protection des ports

Défense

Dans le cadre du développement des pelotons de sûreté maritime et portuaire (PSMP), la Gendarmerie maritime devrait être rapidement dotée d’une nouvelle vedette de surveillance maritime et portuaire. Pour mémoire, une première série de 8 VSMP avait été livrée en 2011 et 2012 par Raidco Marine. Réalisés par le chantier Ufast de Quimper, ces bateaux de 12.6 mètres, capables d’atteindre 35 nœuds, peuvent mettre en œuvre une mitrailleuse de 7.62mm.

Ces vedettes ont été spécifiquement conçues pour les PSMP. Après Le Havre en 2006, Port-de-Bouc en 2009 et Marseille en 2010, les ports de Dunkerque, Nantes Saint-Nazaire et Calais vont à leur tour être dotés de ces pelotons, respectivement à l’été 2017, au premier semestre 2018 et début 2019. Chaque unité disposera à terme des mêmes moyens nautiques, soit une VSMP, une embarcation de sûreté maritime et portuaire (ESMP) de 9 mètres et un semi-rigide de 6.5 mètres.

La nouvelle VSMP viendra compléter les moyens nautiques existants et pourrait être basée dans le Nord Pas-de-Calais.

Les chantiers susceptibles de réaliser cette vedette ont été invités à faire acte de candidature auprès de la Direction Générale de l’Armement en vue d’un prochain appel d’offres. Ce marché public comprendra non seulement une VSMP, mais aussi une autre vedette de 13 à 15 mètres conçue pour l’entrainement à l’hélitreuillage et qui sera destinée à la Marine nationale. Cette VEH sera dotée d’un pont aménagé pour l'entraînement des plongeurs et des pilotes d'hélicoptères des bases d'aéronautique navale aux hélitreuillages, de jour et de nuit.

Gendarmerie maritime