Croisières et Voyages
Genting Dream : Le premier paquebot géant asiatique se dévoile

Focus

Genting Dream : Le premier paquebot géant asiatique se dévoile

Croisières et Voyages

Nouvelle filiale croisière du groupe malaisien Genting, la compagnie Dream Cruises vient de dévoiler son premier paquebot géant dédié au marché chinois. Actuellement en construction au chantier Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne, le Genting Dream sera mis à flot cet été en descendra la rivière Ems en septembre en vue de réaliser ses essais en mer du Nord. Sa livraison est prévue en octobre et il débutera le mois suivant ses croisières au départ du port chinois de Guangzhou (Nansha). Un second navire du même type, le World Dream, doit sortir de chez Meyer Werft un an plus tard.

Alors que Star Cruises, lancée par Genting au milieu des années 90, est rapidement devenue la principale compagnie de croisière en Asie, son plus gros navire, le Super Star Virgo (269 mètres, 75.300 GT, 935 cabines, livré en 1998 par Meyer Werft), sera largement surclassé par le Genting Dream.

Le plus gros paquebot exploité par un armateur asiatique

Avec ses 335 mètres de long pour 39.7 mètres de large, le futur fleuron de Dream Cruises présentera une jauge de 151.300 GT et disposera de 1682 cabines et suites. 71% d’entre elles seront dotées d’un balcon, une centaine étant communicantes afin d’accueillir des familles.

 

Cabine avec balcon du Genting Dream (© DREAM CRUISES)

Cabine avec balcon du Genting Dream (© DREAM CRUISES)

 

Le Genting Dream le plus gros paquebot exploité jusqu’ici par une compagnie asiatique. Mais ce n’est toutefois pas le plus imposant naviguant en Asie, le record étant actuellement détenu par Royal Caribbean International avec le Quantum of the Seas (348 mètres, 167.800 GT, 2090 cabines). Et en attendant que l’armateur américain déploie en Chine l’un de ses géants de la classe Oasis (227.000 GT, 2700 cabines), son compatriote NCL lui emboitera le pas à l’été 2017 avec le Norwegian Joy (326 mètres, 164.600 GT, 2100 cabines), seconde des quatre unités du type Breakaway Plus.

 

Le Norwegian Escape (© NCL)

Le Norwegian Escape (© NCL)

 

Dérivé des Breakaway et Breakaway Plus de NCL

Egalement réalisées par Meyer Werft, ces unités, dont la tête de série, le Norwegian Escape, a été livrée fin 2015, sont des versions agrandies des Norwegian Breakaway et Norwegian Getaway (325.8 mètres, 145.600 GT, 2008 cabines), entrés en service en 2013 et 2014. Evoquer les derniers paquebots de NCL est important car c’est sur la base de leur design que les Genting Dream et World Dream ont été conçus. Le groupe asiatique a en effet des relations historiques avec la compagnie américaine puisqu’il l’avait reprise en 1999 via Star Cruises, avant d’en céder 50% en 2007 (il en possédait encore 28% en 2015).

 

Le Norwegian Getaway (© NCL)

Le Norwegian Getaway (© NCL)

 

Genting a donc profité des développements réalisés par NCL pour mutualiser les coûts de conception en reprenant les grands ensembles architecturaux et disposer de navires d’un gabarit intermédiaire entre les Breakaway et Breakaway Plus. Dream Cruises va par ailleurs reprendre l’une des marques de fabrique de son homologue américaine : les œuvres d’art peintes sur la coque. Le 23 mars, celle du Genting Dream a été dévoilée. Baptisée « Voyage of a Lover’s Dream », elle a été imaginée par l’artiste chinois Jacky Tsai et constitue un mélange de styles asiatiques et occidentaux. Une version de cette œuvre sur un panneau de 3x1.3 mètre sera installée à bord.

 

Le panneau réalisé par Jacky Tsai (© DREAM CRUISES)

Le panneau réalisé par Jacky Tsai (© DREAM CRUISES)

 

Un paquebot adapté au marché chinois

Si, extérieurement, la ressemblance avec les paquebots de NCL est évidente, les espaces publics ont été largement modifiés, le Genting Dream étant dès l’origine conçu pour proposer des vacances spécifiquement dédiées au public asiatique et chinois en particulier. Voulu par son armateur comme un produit haut de gamme, le nouveau navire sera armé par plus de 2000 membres d’équipage, soit 350 de plus que les Breakaway pour une capacité moindre en passagers (ratio de 1 membre d’équipage pour 1.7 passager).

 

Pont piscines (© DREAM CRUISES)

Pont piscines (© DREAM CRUISES)

 

Une multitude d’activités à bord

Le Genting Dream proposera quelques 35 bars et restaurants ainsi que de nombreux divertissements, activités et spectacles. Il y aura notamment, à bord, un théâtre de 1000 places, un bowling, 1100 m² de boutiques, un vaste casino, des salles de jeux et de karaoké, une discothèque, un pont piscines avec plusieurs bassins, des bains à remous et six toboggans ; un mur d’escalade, un mini-golf, des espaces et animations pour les enfants… L'arriière du pont supérieur accueillera un vaste espace extérieur avec gradins, grande piscine et écran géant, qui accueillera des fêtes en soirée. 

 

Espace extérieur à l'arrière (© DREAM CRUISES)

Espace extérieur à l'arrière (© DREAM CRUISES)

 

Le Spa du Genting Dream (© DREAM CRUISES)

Le Spa du Genting Dream (© DREAM CRUISES)

 

L’offre en matière de bien-être sera très développée avec un grand Spa, doublé d’une salle de fitness, d’un salon de beauté, d’un barbier et d’un restaurant diététique.

Le navire sera en outre doté d’un complexe VIP avec 142 suites, des espaces privatifs et prestations de luxe. Comme sur les Breakaway de NCL, on trouvera un grand pont promenade de 610 mètres de long avec bars et terrasses. 

 

Restaurant du complexe VIP (© DREAM CRUISES)

Restaurant du complexe VIP (© DREAM CRUISES)

 

Mini-sous-marins

La compagnie annonce de nombreuses nouveautés, y compris deux mini-sous-marins capables chacun d’emmener en plus de leur pilote quatre passagers pour découvrir les fonds marins jusqu’à 200 mètres de profondeur. Si cette activité est déjà proposée sur le yacht de croisière Crystal Esprit de Crystal Cruises, autre filiale de Genting, ce sera une première sur un grand paquebot.

 

(© DREAM CRUISES)

(© DREAM CRUISES)

 

Des croisières de 2 à 7 nuits vers la Chine et le Vietnam

Après sa livraison, le navire rejoindra Guangzhou, d’où il proposera successivement des croisières de 2, 5 et 7 nuits vers la Chine et le Vietnam. Du 13 novembre 2016 au 1er janvier 2017, le Genting Dream sera exploité sur des itinéraires de 5 nuits avec escales à Da Nang et dans la baie d’Along au Vietnam, ainsi que dans la station balnéaire chinoise de Sanya. Puis, du 1er janvier au 31 mars, il offrira une rotation de 5 nuits comprenant de escales à Nha Trang et Ho Chi Minh Ville, avec dans les deux cas la possibilité de passer un week-end de deux nuits à Hong Kong.

 

(© DREAM CRUISES)

(© DREAM CRUISES)

 

Le début d’une nouvelle aventure

Complétant l’offre offerte par Star Cruises en Asie, Genting a décidé de passer à la vitesse supérieure avec Dream Cruises, qui va lui permettre de rivaliser en technologie, standards et innovations, avec les meilleures compagnies américaines. L'armateur espère d'ailleurs, ce qui ne sera toutefois pas simple, attirer des croisiéristes occidentaux sur ses nouveaux paquebots, par exemple des expatriés travaillant en Chine. En tous cas, ses deux premiers mastodontes ne sont de toute évidence qu’un début. Les grands constructeurs européens de paquebots étant saturés pour de longues années, Genting a en effet acquis récemment quatre chantiers en Allemagne. Ils seront chargés de répondre aux besoins de croissance du groupe dans les 10 prochaines années, non seulement pour Dream Cruises, mais aussi pour Star Cruises et Crystal Cruises. 

Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale